samedi, avril 23, 2005

C'est la faute à Platon

C'est la faute à Platon, toutes ces incohérences sur le temps. Il avait énoncé l'esssenciel dans " Timéé " il dit que le temps est la variation de l'éternité. (Traduction perso). Nous retrouvons en ces termes la base de mon hypothèse sur le temps, mais n'arrivant pas à développer ce concept (manque d'outil mathématique, mode expo), il s'engage dans le contraire de cet écrit bienheureux en fourvoyant l'humanité dans l'incohérence qui nous emprisone encore ; puisqu'il donne la base de notre folie actuelle en affirmant " Ce sont les astres... qui ont pour mission de définir les mesures du temps ". Comment Platon peut-il affirmer une chose si grande et son contraire ! Et surtout pourquoi avons nous garder son contraire ?
J'accuse Platon de crime contre l'humanité, sa négligence et ceux qui la perpétue sont nos plus grandes misères.

Cinq minutes de rire pour un adulte, durent une éternité pour un enfant.

Aucun commentaire: