vendredi, avril 22, 2005

Henri Poincaré. Un des pères fondateurs de la notion du temps proposée

Pourquoi ? Pourquoi faire évoluer l'ancien concept de mesure du temps ?
A cette question j'ai plusieurs réponses personnelles, qui vont aussi bien de l'aspect philosophique (la recherche du bonheur en passant par les sciences) que par une recherche d'applications entrainant aussi bien le confort matériel pour tous que la reconnaissance du monde qui m'entoure.
Mais au-delà, je pense que cette question, je me la pose d'une manière induite. Je fais partie des héritiers de cet univers partant du fin fond de l'humanité , passant par la grèce antique, jusqu'à nos contemporains. En d'autres termes, la proposition que je fais sur le temps est en grande partie composée, d'écrits et de reflexions de ceux qui ont partagé ce monde (serviteurs excluant tous les courtisants qui ne cherchent qu'à plaire et que nous oublions), je n'ai fais qu'accepter ces idées proposées comme miennes, en les rangeant dans un ordre particulier. Cet arrangemant particulier, a induit quelques découvertes, mais celles-ci sont à mon sens de moindre valeurs que l'énorme travaille fournit par la multitude des intervenants.
Après plusieurs recherches et bien que ne connaissant pas ses écrits à l'origine, je pense que ceux-ci m'ont atteinds par des effets de ricochets, est-ce que ceux-ci sont passés par mes professeurs du CNAM rue saint Martin, ou par un de mes nombreux autres enseignants, ou encore par le mode de vie particulier d'un de mes proches ? Je ne sais, mais je pense que si je devais désigner ce jour celui qui a induit ma proposition " hypothese sur le temps ", je le nommerai Henri Poincaré.
Henri Poincaré a écrit dans son ouvrage " La Valeur de la science " " le temps doit être défini de telle façon que les équations de la mécanique soient aussi simples que possible "
Le fait de représenter les mesures physiques sur une dimention à la place des deux actuelles, ne me suis-je pas rapproché de ce critère ? Le fait d'avoir su me débarasser d'un paramètre extérieur inutile, ne m'approche-t-il pas de la demande ? Je pense que oui.
Henri Poincaré a écrit aussi "La simultanéité de deux événements, ou l’ordre de leur succession, l'égalité de deux durées, doivent être définies de telle sorte que l’énoncé des lois naturelles soit aussi simple que possible " Ne retrouvons nous pas ici en d'autres mots le nombre sans dimention que j'ai nommé jo ? Ne retrouvons nous pas ici les concepts des applications que j'ai mis au point ? En d'autres termes les concepts étaient déjà créés, il ne manquait plus que les outils et un peu de lucidité pour pouvoir les appliquer. Les outils étaient une calculette casio à cent francs qui possédait le mode expo et une possibilité de programation en langage exa, la lucidité a été induite par les premiers principes du raisonnement de Bossuet si bien décrits par Paul Janet.

Cinq minutes de rire pour un adulte, durent une éternité pour un enfant.

Aucun commentaire: