mardi, juin 14, 2005

limites et proportions

Bien que les proportions soient des limites, l'inverse n'en est pas pour autan vrai.
Je voudrais parler ici des proportions de l'enseignement. Mais avant toutes choses je présente un exemple sur la vision. Imaginer un être cher, cet action induit les bonnes proportions, vous n'imaginer pas une partie vue dans le détail à l'aide du microscope, vous n'imaginer pas non plus un point perdue dans une foule vue d'avion, vous imaginer un corps à la distance idéale. Il en est de même pour l'enseignement, inutile de parler d'un enseignement théorique qui ne pourrai s'appliquer, inutile de parler d'un enseignement dont les détails masqueraient l'essenciel, il faut discourrir sur l'enseignement et ses causes premières.
Si nous faisons l'inventaire de ses causes premières ou encore principes premiers, nous allons trouver :
a) qu'une idée arrêtée est une idée morte, que le savoir est en perpétuel changement et qu'il varie selon les sciences, en d'autres termes que l'important est de savoir créer la volonté de vivre, de savoir créer la volonté d'être libre, et ceci induit chez l'élève la recherche de la connaissance en passant par les sciences.
b) que sans élève, il n'y a pas de professeur, en d'autres mots que c'est l'élève qui cré l'enseignant et non pas un titre théorique, car comme dit en a le savoir est en perpétuel évolution
c) que la communication impose un conditionnement passant par la répétition de manière que tous accordent le même sens au même terme de manière à être cohérent, et tous se comprendre.
En conclusion, je pense que certains métiers, ne sont pas le reflet du savoir, mais ne peuvent être induit que par une vocation. En exemple la politique fonctionne avec les mêmes lois. Car imaginez un élu qui ne chercherait pas à montrer l'exemple, il pourrait utiliser la police pour garder sa maison, ou pire traffiquer les lois pour s'accorder l'immunité comme le font les dictateurs, mais ceci ne peut se produire dans un Etat de droit comme le notre, car tous les juges, avocats et journalistes aurraient dénoncé cette loi célérate et l'auraient abrogé pour que la justice garantissant l'équité se fasse.

Cinq minutes de rire pour un adulte, durent une éternité pour un enfant.

2 commentaires:

APOLLINE a dit…

Une mode féminine originale

vente a dit…

Vous avez un blog très agréable et je l'aime, je vais placer un lien de retour à lui dans un de mon blogs qui égale votre contenu. Il peut prendre quelques jours mais je ferai besure pour poster un nouveau commentaire avec le lien arrière.

Merci pour est un bon blogger.