jeudi, septembre 15, 2005

Daphnis et Chloé

Or était-il environ le commencement du printemps que toutes fleurs sont en vigueur, celles des près, et celles des montagnes ; aussi ja commençaient les abeilles à bourdonner, les oiseaux à rossignoler, et les agneaux à sauteler ; les petits moutons bondissaient par les montagnes, les mouches à miel murmuraient par les prairies, et les oiseaux faisaient résonner les buissons de leurs chants. Ainsi ces deux jeunes et délicates personnes, voyant que toutes choses faisaient bien leur devoir de s'égayer à la saison nouvelle, se mirent pareillement à imiter ce qu'ils voyaient et ce qu'ils oyaient aussi ; car, oyant chanter les oiseaux, ils chantaient ; voyant sauter les agneaux, ils sautaient, et, comme les abeilles, allaient cueillant les fleurs, dont ils jetaient une partie en leurs seins, et de l'autre faisaient de petits chapelets, qu'ils portaient aux Nymphes, et faisaient toutes chose ensemble, paissant leurs troupeaux l'un auprès de l'autre. (longus traduit par Amyot)

Cinq minutes de rire pour un adulte, durent une éternité pour un enfant.

1 commentaire:

(-:= a dit…

ce site est trop nul;il me faut un résumé sur l'histoire de Daphnis et Chloé
Pauvre nazes