dimanche, décembre 03, 2006

quelques liens audio

Oups test

joris

joris1

joris2


Construction de base d'un PC à télécharger.

open office

Audacity

VLC

Chopper XP

Deepburner

Blender

Cinq minutes de rire pour un adulte, durent une éternité pour un enfant.

dimanche, novembre 05, 2006

Le rossignol première partie

Tandis qu'au loin des sciences,

qui semblaient des paradis,

En l'écrit se balancent,

Tu apparais et tu me dis,


«Qu'est-ce que c'est d'être homme,

Penses-tu qu'il est meilleur que Dieu ?

Que l'homme n'est qu'une somme

De l'air, de l'eau, de la terre, et du feu ?


Est-ce que dans une armoire,

T'aurais découvert la gouache

Et les rouleaux de la foire

qui des cieux ont la tache ?


Est-ce lui qui joue avec

la mer, et lui dit comment !

Est-ce lui d'un ton sec

qui lance les éléments ?


Sait-il d'ou vient l'herbe ?

Sait-il d'ou vient le vivant ?

Sait-il créer le superbe

dans les atouchements du vent ?


L'immensité ainsi

Craint-elle son bâton ?

Connait-il les galaxies ?

Comprend-il le vison ?


L'homme supérieur à dieu ! mazette

Ce tremblant orgueilleux.

Est-ce grace à sa lingette

que l'aigle devient soyeux?


Le fait veut, l'homme accepte,

Ce n'est point de sa main

qui arrache les préceptes

que naissent les pétales du thym


Donne-t-il l'esprit,

parcequ'il sait faire un son

pour comparer par ici

Quand nous sommes que réflexions ?


Règle-t-il la raison,

avec quelques mots ?

Qui ne sont que conventions

Adorés par des sots ?


Ote la réflexion, puis imagine,

sans l'esprit de la discution

l'idéal subtil de ta frangine

au travers des dogmes de Sion,


Retourne à l'origine dans la comparaison

sans la réaction qui influence l'action

Sort ton dictionnaire pour avoir raison

Joins les écoles de paris et de Lyon


Sort toutes tes académies

passe ségolène à la question

éventre la sourrie

Et Hercule Poirot et ses dons.


Compare la religion et l'art

dans les mots de la cuvette

Et voit ce qui vient du hasard

Et si rien Dieu te prète.


Associe Bagdad et Rome

demande à ton laquais de jeter

toutes les vertus de l'homme

au fond d'une fosse à fumier


travaille avec patience

en puisant au monde entier

prends pour pilon la science

Antique alliénée dans la quantité


Dieu nous donne les idée

et le diable la comparaison

la discution est un esprit gardé

l'égarement ne sait que comparer les sons


va, chercher ! Je te défie

de faire de ton savoir fier

et de ta philosophie

sortir un grain de matière !



Cinq minutes de rire pour un adulte, durent une éternité pour un enfant.

lundi, octobre 30, 2006

Meta : Hypothese sur le temps

L'objet de ce post et de ceux qui vont suivre est de faire la synthèse et de présenter le lien qui unie la plupart des sujets abordés sur le site " Hypothèse sur le temps ".
En d'autres termes, c'est comme si après avoir présenté les diferentes batisses et structures d'une ville, je vous présentais une vue aerienne, un lien de cohérence de tous les développements.
Ainsi, l'étude de toutes les formes de pensées que rencontrait l'homme, était déja autant d'ouverture d'esprit pour induire qu'il existait plusieurs techniques d'association de ces pensées. Bien plus loin qu'un simple niveau, il fallait trouver dans cet écrit une étape à suivre sur l'ouverture d'esprit.



Cinq minutes de rire pour un adulte, durent une éternité pour un enfant.

lundi, octobre 16, 2006

Math d'ou viens-tu ?

Est-ce réel ?
Est-ce possible ?
D'avoir oublié le sens d'un terme,
qui pourtant sélectionne nos enfants.
Analysons le sens du terme mathématique et ce qu'il contient.
Notre académicien " Michel Serres " nous donne son sens premier :
" Mathématique en grec ancien veut dire: ce qu'on enseigne ou qu'on apprend "
dans son ouvrage : " les débuts de la géométrie en Grèce ".
Cette définition se retrouve dans les ouvrages des auteurs antiques.
Ce qui revient à dire que les mathématiques sont l'art d'assembler les concepts, les symbolisations, ou encore la science nommée la modélisation.
De cette science est née une autre science qui est l'art d'influencer les variations nommée la régulation.
Mais regardons de plus près de quoi est composée cette science, ces mathématiques.
Nous trouvons dans un premier lieu " l'arithmétique constituée des opérations de base, puis nous trouvons un méta langage " l'algèbre " qui assemble les opérations de base.
Essayons de déterminer les caractères (qualités et défauts ) de ces langages de la raison en étudiant leurs origines.
Toujours des auteurs de la grèce antique et décrit dans l'ouvrage de Michel Serres nous retrouvons l'outil de base servant au raisonnement qui est un bâton " le gnomon ", en référence de loi les grecs citaient " selon le gnomon ". Selon le gnomon ils mesuraient à l'instant j, la forme de la variation de la terre, (d'ailleurs cette forme particulière de mesure du temps nous est restée), selon le gnomon, ils ont tout modélisé à l'aide d'une notion de quantité.
Déjà nous voyons apparaître dans notre système mathématique deux grandes failles induites par la précarité des outils à la naissance des sciences.
La première est le repère pour mesurer les variations, le temps, l'ombre d'un bâton reflétant un cas particulier.
La deuxième est une perception orientée vers une notion de quantité construite sur les graduations d'un bâton.
Continuons l'analyse historique avec la naissance de l'algèbre. L' Al-Jar est un concept développé d'une manière fort habile par les arabes, mais ce concept n'est orienté que sur des notions de quantités , de manière à se séparer des notion d'origine et de fin, ce concept introduit l'impensable en modélisation, introduit la notion de néant.
Nous trouvons ici un outil fort utile pour compter les moutons, mais inadapté en science physique, c'est au dix-septième siècle que Laplace introduit un concept séparant la quantité de matière ou encore de variation, et l'analyse de la forme de variation. Ce nouveau concept développé et nommé transformée de Laplace permet au régleur d'exercer sont art en régulation.
Mais quand l'appliqué est décrit ici, qu'en est-il dans l'esprit de l'air du temps ?
Nous pouvons déjà dire que dans cette présentation de nombreuses mathématiques ne sont point citées " géométrie, statistique, ..."
Nous pouvons nous poser la question sur le sens qu'à pris le terme algèbre, représente-il plusieurs sens à la fois ? un coup symbole du néant en quantité, un coup symbole abstrait ne servant que comme signe pour différencier, sans contenance !
Nous pouvons nous poser la question, est-ce que les Laplaciens doivent être considérés comme un méta-langage de l'arithmétique directement, ou devons nous lui accorder quelques origines algébriques et par la-même dire que c'est un méta-langage de l'algèbre ?
Nous pouvons aussi nous poser la question, est-ce que les mathématiciens sont disposés à se remettre en question en effectuant une analyse sur leurs sources quand on sait l'imposant travail, les nombreux efforts qu'ils ont du effectuer pour arriver au niveau actuel ? Une simple ouverture d'esprit ne suffit pas pour accepter l'écrit que je suis entrain de proposer, il faut du courage pour recommencer l'ouvrage.

Cinq minutes de rire pour un adulte, durent une éternité pour un enfant.

lundi, octobre 09, 2006

mathematics

By definitions mathematics are the modeling of the concepts.
Since the current approach does not enable us to write the majority of
phenomena observed (reaction in biology, or numbers integration
largely exceeding the fingers of a hand) we do not have any more but with
to take again our mathematical concepts and to seek the faults.
Accordingly, we notice that the choice in the manner of
to measure time corresponds of nothing to the forms variations, therefore
that we do not use the good tool. Always in the same one
step, we notice that a French mathematician with put at
not in the years 1700, a system which enables us to identify
the shape of the curves.
This is why I think that we have interest with
to create a méta-mathematics, using the advantages of the concepts
above mentioned.
That that I propose use in first level the arithmetic concept
who will use to us to identify the value representing the quantity
of origin, and the value representing the measured quantity of the end.
This way, we get rid of the current concepts which does not measure
that quantities.
The force of this méta-mathematics is to observe and represent
variation according to the forms of the variation identified by
Laplace, this is the second logical level of this
méta-mathematics. In other words the action consists with all
to bring back to a variation enters the origin and value 1, factor of one
value K, representing the quantity of variations.
The third level of this méta-mathematics, is the assembly of
functions. This assembly will depend it to it manner which gathers them
interactions, and of the form of the function which gives birth to
variation

Cinq minutes de rire pour un adulte, durent une éternité pour un enfant.

dimanche, octobre 08, 2006

Poids et mesures

Depuis dix mille ans de dogmes
Plaît aux peuples scientistes,
Et Dieu perd son temps, sa liste
à créer les fleurs, les âmes.

Tous les conseils du ciel variant,
du mouvement, de sa façon,
N'ôtent démence et faux bonds
De l'esprit, des hommes, errant.

L'algèbre, la quantité,
voila notre grand amour,
Ces idées noires et sourdes,
ne sont pas la réalité.

Gloire, cette chimère,
Quantité déifiée
tu tues la vie des fées
Des enfants et des mères

Les sombres âmes s'allument
a la lumière de l'algèbre
et cela pour des prêtres
Sans loi qui rien n'assument.

Saine conceptualisation,
lumière de mes ancêtres,
mathématiques des maîtres,
Trois niveaux logiques sans passion.

L'arithmétique ne sert qu'aux limites et ses lois
L'analyse des quelques formes de variations,
les Laplaciens est la deuxième des opérations,
L'assemblage aux nouvelles lois, c'est de moi.

Après la mesure du temps à l'aide d'un bâton,
un appareil qui au mieux mesure la distance,
que nous préparent les pesants ?
Une reprise du poids des âmes
comme dans l'egypte antique
qui de sa plume était la faille.
Ou encore comment peser
un kilo d'amour ou de courage ?
Dites moi le poids afin que je
vous dise ce que vos idées valent

Cinq minutes de rire pour un adulte, durent une éternité pour un enfant.

samedi, octobre 07, 2006

logique mathématique, que dis-tu ma logique ?

De l'analyse des précédents posts, nous pouvons déjà conclure que la perception mathématique actuelle est loin d'être dans la raison. Les arguments principaux pouvant être avancés, sont que le terme pour beaucoup a perdue son sens premier pour ne représenter plus qu'une idée fixe, un dogme utile à quelques perversions, nous pourrions citer Poincaré qui d'une magistrale démonstration, prouva qu'il fallait changer la technique des mathématiques à la base, nous pourrions encore reprendre mes arguments, annoncés depuis 1993, qui disent que dans un monde fixe, ou chaque être, chaque pensée, chaque atome, est identique sans mouvement alléatoire pour les faire varier, alors seulement là nous pouvons nous contenter d'une notion de quantité en modélisation, en mathématique dans le vrai sens du terme. Mais comme mes sens perçoivent les choses différement, j'ai besoin d'en un premier temps, d'une base arithmétique pour quantifier, puis d'une nouvelle base au nouvelle loi pour identifier et définir les mouvement, puis encore d'une nouvelle base aux nouvelles lois pour expliquer comment naissent et s'associent les mouvements. C'est un peu comme les lois des lettres, qui sont différentes des lois des mots, qui sont encore différentes des lois qui font la subtilité et les concepts d'une pensée.

Cinq minutes de rire pour un adulte, durent une éternité pour un enfant.

vendredi, octobre 06, 2006

Niveaux logiques de conception

En d'autres termes, il est écrit ici, que nous n'avons pas deux niveaux logiques, mais trois.
Ils se présentent comme ce qui suit :
En premier, nous trouvons la base construite que sur une notion de quantité que nous nommons l'arithmétique, En second nous avons la forme, qui est représentée par des fonctions possibles et seulement celles-là. En troisième nous les mécanismes qui relient les formes et qui leurs
permettent de s'assembler entre elles. Nous ne travaillons plus sur une forme de modélisation à un niveau, Le système Laplacien travaille sur trois niveaux différents dont chacun possède ses propres lois.
Homme vous avez le choix entre chasser les fautes d'ortographes, ou construire une discution qui ce veut peut-être beaucoup de choses exept celle d'être fermée.

Cinq minutes de rire pour un adulte, durent une éternité pour un enfant.

mardi, octobre 03, 2006

Chemistry 3B - Lecture 18: Carboxylic Acid Derivatives and Mass Spectroscopy

Chemistry 3B: Chemical Structure and Reactivity. Spring 2006. Professor Peter Vollhardt.

Chemistry 3B represents the second semester of ... all » the standard organic chemistry series at UC Berkeley. It covers conjugation, aromatic chemistry, carbonyl compounds, carbohydrates, amines, carboxylic acids, amino acids, peptides, proteins, and nucleic acid chemistry. Ultraviolet spectroscopy and mass spectrometry will be introduced. Organic chemistry is a specific discipline within the subject of chemistry. It is the scientific study of the structure, properties, composition, reactions, and preparation of chemical compounds of carbon and hydrogen, which may contain any number of other elements, such as nitrogen, oxygen, halogens, and more rarely phosphorus or sulfur. Multi-carbon compounds form the basis of all life processes. Professor Vollhardt has had over 250 scientific coworkers and supervises a group of 10-15 students and postdoctorals. He has published and/or submitted for publication over 290 scientific papers or books, including the textbook for this course. Six patents have been issued to him. Since 1975 he has presented lectures at over 100 international and national meetings and more than 320 invited research seminars at various academic and industrial institutions. [courses] [chem3b] [spring2006]

lundi, octobre 02, 2006

Mathématique

Le sens premier du terme mathématique est l'art de modéliser le monde afin de mieux le comprendre.
Si nous analysons la structure actuelle de cette science, nous nous appercevons qu'elle possède un premier niveau de base battit sur l'arithmétique sur laquelle encore vient s'ajouter un deuxième niveau nommée l'algèbre.
Suite aux nombreuses découvertes des savants français, (Laplace, Poincaré) et à l'évolution technologique qui donne raison à leurs propositions ( Les régulateurs électroniques régulant les variations nommés PID), je pense qu'il serait proffitable de remplacer l'algèbre par les Laplaciens.
En d'autres termes, l'algèbre est un concept construit sur le néant, sur le zéro qui étudie les notions de quantité. De par cette origine la perception du monde devient compliquée et implique des calculs d'aires afin d'entrevoir les intégrations. Nous modélisons ainsi actuellement les courbes de mesures qui souvent comme nous rencontrons dans le cas de réactions enzymatiques sont impossibles à définir à l'aide de ce concept.
Quand nous utilisons le système Laplacien, nous allons écrire et percevoirt les mêmes courbes de mesures sous une autre manière. Cette manière prend naissance dans la perception des fonctions possibles pour identifier les formes de variations.
Ainsi le concept Laplacien se libère des notions de quantité dès les premiers instant et de plus défini le temps comme étant la variation elle même otant ainsi un paramètre déformant bien embétant.
En exemple en Laplacien la fonction de base qui permet d'identifier une influence de la réponse sur l'action est =
y = k ( 1-EXP(-t/jo))
Dans ce concept nous indiquopns la quantité k, mais l'important est que la forme d'intégration de première ordre est identifié, nous permetant par la même de reconnaitre un nombre sans dimession nommé jo qui caractérise la réaction.
De plus nous remarquons que l'approche mathématique Laplacienne permet de retrouver les concepts enseignés par Lavoisier en étudiant les changements d'un équilibre à l'autre.

Cinq minutes de rire pour un adulte, durent une éternité pour un enfant.

lundi, septembre 25, 2006

Unité universelle 2

Nous voici donc dans un nouveau système mathématique possédant ses propres lois et répondant aux mécanismes décrits par Laplace. La perception de base étant celle de Lavoisier, l'approche se fait d'une valeur repère (équilibre 1) pour aller à une autre valeur (équilibre 2) qui s'écrira sous la forme (équilibre 1) = k (équilibre 2 ).
L'application de cette mathématique peut se faire par identification direct des mécanismes de base conçut par Laplace sans avoir à chercher une justification autre que celle que j'ai largement indiquée dans mes posts précédents.
La passerelle qui permet de rejoindre ce concept et la mesure du temps comme nous l'observons actuellement quand un seul facteur crée le mouvement est ( 1-EXP(-t/jo)) avec t = repère du temps comme il était mesuré avant, et jo un nombre sans dimension caractéristique de l'évènement.
L'avantage de cette mathématique est que sans justifier l'approche ( système naturellement stable, ou instable, ou ... ), nous pouvons écrire et identifier facilement combien de facteurs, et la nature des facteurs qui interviennent dans une variation. L'avantage de cette forme de mathématique est d'analyser le temps et sa manière de varier, ce qui simplifie la compréhension du monde qui nous entoure. Bien plus que l'identification d'une unité de mesure universelle, le concept permet de retrouver le sens premier du terme temps, et mathématique.
Si nos écoles sont le temple du savoir, elles n'ont jamais été le temple des sciences, car les sciences évoluent tout le temps, et il serait dogme de le nier.

Cinq minutes de rire pour un adulte, durent une éternité pour un enfant.

Unité universelle 1

En d'autres termes encore, la raison de ces posts est de présenter une unité de mesure universelle, en d'autres mots d'associer les savoirs des concepts du momment. Cette affirmation est issue de l'association de multiples indices que nous ont laissé les découvreurs français, et de la réunion du concept de Lavoisier et de celui de Laplace. La technique qui permet d'appliquer ce concept est une identification directe des courbes faisant intervenir des variations (le temps) avec des modèles préétablie (de Laplace) sous une forme exponentielle répondant au concept de Lavoisier. Cette approche d'unité de mesure est la continuité de l'esprit de 1793 garantie par nos grandes écoles, mais est aussi reconue sous cette forme de définition par notre académicien Michel Serres. Cette remise en cause des mathématiques s'appuyants sur l'algèbre continue l'oeuvre de notre écrivain, mathématicien Boole qui l'a déja fait en tant que bon voisin puisque sa ville touche la mienne. En d'autres termes, le concept de modélisation à laquel le sens du
terme mathématique est accordé est retrouvé ici, pour décrire notre environnement d'une manière simple et compréhensible. De plus nous nous appercevons que l'utilisation de cette méthode permet d'identifier les objets faisant naitre le temps (la variation), peut être identifié à l'aide d'un nombre sans dimension quelque soit la durée de la variation. Nous abandonnons ici cette notion de temps échantilloné que l'algèbre et le peu de moyens que nos hommes préhistoriques possédaient ont fait naître, pour revenir à une notion de temps au
sens ou l'entend le dictionnaire et les encyclopédies, c'est à dire variation.

Cinq minutes de rire pour un adulte, durent une éternité pour un enfant.

samedi, septembre 23, 2006

Unité universelle

Dix sept cent quatrevingt-treize, l'année ou les hommes de ce pays décidèrent d'identifier les unités universelles en fonction des connaissances du momment.
Pour reprendre Claude Bernard, je pense qu'avant toute analyse nous devons recueillir toutes les informations concernant le sujet.
Le sujet ici taité parle d'un phénomène (la lumière) qui a besoin d'un support pour nous apparaitre, et de sa vitesse.
La vitesse représente une distance sur une forme de variation (Michel Serres définition du temps).
D'un rapide regroupement des concepts Occidentaux, nous savons que les variations évoluent d'un équilibre à l'autre( Lavoisier), nous savons que sa forme est exponentielle amortie (Lecomte du Nouy), nous connaissons sa forme mathématique (Laplace).
De tout ceci dans l'air du temps et en clin d'oeil à Point Caré, il est difficile d'accorder quelques crédits à une analyse basée sur l'algèbre utilisant une forme de temps échantillonée régulière.
En d'autres termes, en utilisant avant tout début de réflexion, des concepts érronés et archaiques, il est difficile de retrouver une cohérence, malgrès toutes les constantes que je nomme coefficient correcteur. Même si cette technique de coefficient correcteur a permis
à l'Egypte antique de prédire la position des planètes avec comme principe de base que la terre était le centre de l'univers, ici nous somme dans un système bien plus complexe qui n'admet pas ce genre d'erreur.
Dans ce postl, je ne pésente que des noms que la force des choses a voulue enfants du siècle des lumières. En d'autres termes, je ne fais que reprendre la technique de Paul Janet, jouant à l'archiviste en citant quelques uns de nos grands hommes en regroupant les informations qui nous conduisent à l'analyse de la vitesse. En d'autres termes encore, et de sorte à indiquer les points refroupés qui emportent le fil des sciences et des découvertes Françaises, nous pouvons commencer par Michel Serres, ce cher académicien qui nous rappelle que par définition, le temps est la variation. Ensuite nous pouvons allez-voir les écrits du directeur de l'Institut Pasteur au début du XXème siècle, qui nous indique que la forme des variations est exponentielle, ensuite encore nous pouvons allez voir le concept ou l'approche de Laplace qui crée une base de temps de la forme des variations, une rejet de l'algèbre comme a sue
le faire aussi Pierre Boole. Je ne suis qu'un enfant de Lavoisier qui parle de réversibilité dans
les variations avec une hystérésis qui confirme la variation exponentielle, la base de temps exponentielle. Nous voici bien dans un concept universel qui s'adapte à toutes les
situations, et non pas une vue de l'esprit. Mesurer le temps à l'aide d'un outil à variation régulière, revient à mesurer une distance à l'aide d'une balance. Quelques coef correcteurs par ci, quelques coef correcteurs par là, mais en tout cas un outil limité n'apportant pas
grande compréhension. Quand l'esprit de la révolution dénonce l'esprit révolutionnaire, il
le fait à l'aide des arts et des sciences. Ce fil rayonnant est appliqué de multiples manières, mais je pense qu'il serait avantageux d'écrire aujourd'hui les non-dits. Ainsi les sicences pourront
reprendre du prestige et créer des avancées et non plus être les services au service de quelques dogmes et intérêts. Même les Allemands d'une manière empirique, se sont apperçue de la
forme exponentielle du temps et de fait ils sont devenue les meilleurs en gestion du temps, en intégrant des pauses au bon moment en tenant compte de cette forme exponentielle.
Pour finir, j'ai le sentiment que toutes disputent engendrées en utilisant l'algèbre en science physique, ou des développements d'un temps échantilloné constant en science physique me semble Ubuesque après les nombreux témoignages qui ne peuvent laissés indifférents.
En abordant le sujet sous un aspect historique, nous comprenons très bien qu'au début de l'humanité les hommes ont utilisé les outils et les connaissances de leur temps. Ceci induit qu'un bâton planté dans le sol de manière à identifier sa position par rapport aux planètes
(gnomon), un outil de mesure de position, soit devenue cadran solaire, appareil de mesure du temps. Les hommes de l'époque ont aussi recherché un système universel, mais c'était avec leurs moyens et leurs connaissances. En 1793, les moyens avaient bien évolués, et les
hommes de cette époque ont entrepris d'appliquer leurs savoirs aux sciences pour qu'elles retrouvent l'universalité de l'air du temps. Ainsi de nombreuses failles furent corrigées, mais il en était une qui demandait un ouvrage bien plus ardue, l'association des multiples
grands esprit français, un travail sur de multiples sciences pendant plusieurs décennies. La tache ainsi nommée était la base de mesure du temps, qui dépendait de sa forme (forme des variations), et d'un système mathématique aux lois correspondant. L'ouvrage pris plus d'un siècle, mais devant la force d'un dogme soutenue par les pouvoirs d'intérêts, il ne pouvait nous apparaître que sous la forme de courbettes courtoises vis à vis d'un système obsolète.
Ainsi les posts suivant appliqueront un système mathématique directement issue de ce concept d'une unité de mesure universelle permettant de mesurer le temps. Une unité de mesure avec une mathématique l'accompagnant.

Cinq minutes de rire pour un adulte, durent une éternité pour un enfant.

dimanche, septembre 17, 2006

wiki est mort et entéré

J'avais posté il y a quelques temps, " wiki est mort ", et la chose est d'autant plus vrais que même les pages de discussions sont aujourd'hui passées à la trape.
Quel est le meilleur moyen d'avoir raison que celui d'effacer toutes traces de controverse ?
Il suffit d'aller voir la définition sur le terme " temps " pour s'assurer de l'esprit destructeur de wiki.
Bien que la définition d'aujourd'ui est de bien meilleur qualité que celle que j'avais dénoncée à l'époque ou j'avais réagit avec fougue, elle en reste toujours orientée et fermée à bon nombres de concepts reconnues par notre Nation. (concepts, gascon ou non-dit mais appliqués dans nos sciences)
Bien que l'argument utilisé à l'époue contre mes interventions était de me nommer " vendale", comme si la seule utilisation de ce terme suffisait à me marginaliser !
Bien que la liberté d'expression et la parité ou bien même l'esprit de Claude Bernard qui veut que dans un premier temps, l'homme regroupe le maximum d'informations soit bafoués !
wiki se nomme roi et ouvert et revendique un esprit qu'il ne possède pas.
Est-ce que le fait de se déclarer juste, ne cache pas l'ignorance de ce terme ?
Cette affaire me rapelle un attardé peintre qui voulait piloter des entreprises pour réaliser des travaux. Pour se faire, il demandait que les choses soient faites selon la c15-100 sans savoir ce que contenait cette norme. Les gens du métier faisaient n'importe quoi, et le prenaient pour un con, car incapable de controler quoi que ce soit. Un homme détaille les taches sur son appel d'offre, et désigne les particularités qu'il attend, tandis que l'attardé reste dans le général sans savoir ce qui l'attend !
Wiki ne serait-il pas tombé dans ce piège, en vendant de la pluralité sans savoir ce que ce terme entend ?

Cinq minutes de rire pour un adulte, durent une éternité pour un enfant.

mercredi, septembre 13, 2006

lundi, septembre 04, 2006

Fabvier

Dans cette campagne sacrée, où chacun défendait le sol qui l'avait vu naître, chaque jour voyait des scènes cruelles ou attendrissantes : tantôt, malgré nos efforts, il fallait abandonner aux barbares nos villes, nos villages et leurs habitans ; d'autres fois, nous y rentrions en vainqueurs, et alors, malgré les pillages et les incendies, ces nobles paysans venaient nous offrir leurs dernières ressources.

Cinq minutes de rire pour un adulte, durent une éternité pour un enfant.

Présidentielles

Je voterai pour le maire,
je voterai pour le président,
qui possédant qu'une parole déclarera :
" J'abandonnerais la mairie, j'abandonnerais la présidence, et j'aimerais mieux faire partie du peuple souverain que d'être maire ou président exclave.

Cinq minutes de rire pour un adulte, durent une éternité pour un enfant.

dimanche, septembre 03, 2006

Barras

Barras, au milieu même des débauches qui remplissaient sa vie, entrevoyait l'avenir que la corruption de son administration, la faiblesse ou la nullité de ses collègues préparaient au gouvernement directorial. Le pouvoir, il le sentait, échappait à leurs débiles mains comme pour mitérand. Trop faible et trop décrié alors pour arrêter le mouvement, il crut du moins pouvoir le conduire, et consentit à le diriger en faveur de Louis XVIII. La contradiction entre ce nouveau but et ses actes de fructidor n'était qu'apparente : en 1797 il avait défendu sa position, en 1799 il voulait assurer sa fortune ; les circonstance avaient changé, le mobile était toujours le même comme chez les derniers présidents français.
Voila celui qui croyait qu'un pouvoir de roi pouvait être son intérêt écrivit au sujet de ce Barras et genre d'homme. :
" Des cinq directeurs, Barras est celui qui a le plus de prépondérance et d'énergie. Au milieu de quatre avocats (une insulte dans cette bouche qui défend l'injustice et la non équité), c'est un gentillhomme et, quoi qu'on en dise, attaché à des sentiments monarchiques, parce que, en sa qualité de gentillhomme, il les a sucés avec le lait de son enfance.
Sire, Barras est l'homme le plus commode à récompenser ; il ne veut imiter Monck que par l'action qu'il fit, il n'en veut pas les récompenses. La raison lui dit qu'il serait une monstruosité dans votre cour ; il ne songe donc à y conserver ni place, ni crédit, ni honneurs, il veut seulement sûreté et indemnité.
Un des plus grands avantages du plan Barras, Sire, c'est que, s'il veut en finir avec la république, il veut que vous en finissiez avec la révolution..." comme cette europe de monarches veut le faire en ces années 2000 !

Cinq minutes de rire pour un adulte, durent une éternité pour un enfant.

Naitre

Naitre, et ne point savoir que cette jeune idée éphémère,
étincelle qui illumine l'univers de ses yeux bleux claires
est l'age des bonheurs et des plus beaux instants
que l'être, grandeur qui passe, ait sous le firmament.

Savoirs, sciences, ou êtes-vous ?
savoirs, sciences, qui êtes vous ?
L'age de l'enfance

Cinq minutes de rire pour un adulte, durent une éternité pour un enfant.

mercredi, août 30, 2006

ptit coin de salon

L'atre s'envole et s'enfuit,
quand le philtre de la raison
suit les normes d'aujourd'hui
prenant pour dieux, les qu'on Posted by Picasa

Qui est-ce ?

Puisque toutes les salamandres sont mortelles,
puisque je suis mortel,
je sais maintenant que je suis une salamandre.
Ou peut-être bien un chat !
non, en fait je sais,
je suis un schadok Posted by Picasa

vendredi, août 25, 2006

UDF

Si je n'était pas captif,
J'aimerai ce pays,
Et ses mers, ses récifs,
Id son peuple instruit.
Et ses savants sans nombre,
Si des politiques,
N'agissaient en pénombre,
Fixant rétorique.
Hé, nasse extrème,
observe la sortie,
Un retour sur soi-même
qui te donne la vie.
Le prix de l'immortalité,
est condamné à l'infini,
Par les ames à dévorer,
Qui est le sort qui te bannis.
Ames robotisées
Ames lobotisées
élites engendrées
socialistes montrés

Cinq minutes de rire pour un adulte, durent une éternité pour un enfant.

lundi, août 14, 2006

science *

Quand j'écris : " O science ! quel est donc l'excès de ma misère, Si le trépas de mes croyances devient nécessaire, Si trouvant dans leurs pertes un bonheur odieux, Pour moi la mort d'un dogme est un bienfait des dieux ! "Il faut entendre que par définition le terme science représente les différents développements que peut faire notre raison. La science se veut ainsi développable sous de multiples formes portant chacune un nom dès son identification.le caractère des différentes sciences obéit à la loi de Victor Cousin qui décrit le savoir comme étant en perpétuel changement, donc les sciences ne sont juste (exact) que dans l'air du temps, du moment.Il en est une pourtant particulière, qui fut nommée exacte, et qui est ici remise en question. Cette science ce sont les mathématiques.Avant toutes choses, regardons le sens premier accordé à ce terme.( Mathématique = concept de modélisation nous permettant d'observer les milieux qui nous entourent. )De cette définition, nous nous apercevons que l'algèbre est un système incohérent pour observer la vie. ( l'addition d'un homme et d'une femme ne fait pas deux bien longtemps ! La famille est une quelque soit son nombre d'éléments en perpétuel changement ).C'est la raison pour laquelle, je présente ici un autre système qu essai de représenter, de modéliser les phénomènes que mes années d'expériences m'ont permis de mesurer.Je présente en tout premier lieu la démarche que j'utilise ensuite je décrirai le téorique justifiant cette modélisation.La méthode identifie en tout premier lieu un état stable nommé alpha.En suite la méthode observe la forme de la variation ( la forme du temps ) suite à un événement modifiant l'état stable.A la fin la méthode identifie un nouvel état stable nommé oméga.L'utilisation de cette méthode m'a permis d'observer que chaque événement peut-être identifié à l'aide d'un nombre sans dimension que j'ai nommé " jo ", quelque soit les états d'équilibres initiaux.Il existe un lien entre cette méthode d'analyse et celle utilisée au moment qui se sert d'une base de temps externe ( celle de la rotation vu en flash d'une planète). Y=k(1-exp(-t/jo)) Avec k étant un rapport proportionnel entre les deux états stables.et y la position pendant la variation.Mais je déconseille fortement d'utiliser la méthode actuelle car elle ajoute un philtre incohérent à l'aide d'un paramètre faussé bien inutile qui ne fait que rendre les choses simples incompréhensibles, complexes, et souvent impossible à analyser.La démarche étant philosophique, elle est ici de décrire les caractères d'une proposition de modèle mathématique. Nous retrouvons ainsi une troisième valeur particulière dans ce modèle à 63% de la variation que j'ai nommé " jo ".En approfondissant l'analyse, nous nous apercevons que la forme de la variation ( du temps ) va dépendre de l'événement qui modifie l'état stable et du nombre d'événements qui peuvent être induit par la modification. Nous nous apercevons aussi que le temps nous apparait comme ayant souvent l'aspect d'un retard au démarrage qui correspond en fait à l'implantation de l'action de l'événement modificateur. De ceci nous pouvons identifier une quatrième valeur ( hystérésys) qui permet de séparer ce démarrage au ralentie du reste de la variation. Cette quatrième valeur se nomme tau.Voici donc un modèle mathématique qui décrit l'action à l'aide d'une seule valeur, qui détail la variation à l'aide d'une autre seule valeur et qui peut décrire chaque cas à l'aide d'une seule valeur représentant son état d'équilibre.Voici pour l'appliquer, observons le théorique nous condisant à cette démarche.En tout premier lieu, le temps est utilisé ici dans sa plus simple définition, en d'autres termes l'observation de la forme de la variation. Ainsi des deux paramètres utilisés actuellement en algèbre, le modèle n'en possède qu'un seul évitant ainsi des équations sans raison.En second, la particularité du système est d'impliquer le modèle et non pas de subir un modèle préétablie comme l'algèbre ou autre. En d'autres termes, l'outil redevient au service de la raison philosophique, et non pas la raison au service d'un outil imposé.Philosopher est ici, apprendre à apprendre, apprendre à ne point se limiter dans les limites d'un ancien temps dépassé.En gardant l'esprit ainsi nommé, nous observons deux grandes catégories dans la forme du temps, dans la forme des variations. Le cas d'un système naturellement stable, en exemple le pas d'une fontaine qui plus l'arrivée d'eau est importante devant le bassin à niveau constant, plus le débit se déversant augmente, et le cas naturellement instable qu extrait l'eau d'un bassin à l'aide d'une pompe à débit constant quelque soit l'arrivée d'eau. L'un intègre une réaction en fonction de l'action, l'autre mène aux extrèmes. L'un est mouvement, l'autre meurt dans la pureté de l'acte fini. Nous retrouvons bien dans les deux cas, un nouvel état d'équilibre final, mais ce n'est pas le même ! Les romains avaient bien fait la différence dans leurs études hydrauliques, la régulation passe par une boucle unitaire tenant loin les phénomènes de toutes puretés, de toutes extrémités. l'un est la vie, le mouvement, l'autre est la mort du raisonnement. A quoi servirait les deux dixième de seconde du coup de foudre, si derrière l'home se rend exclave derrière un amour non partagé ? La réaction prend tout son sens au delà de toutes espérances dès qu'une réaction biologique ou relationnelle se produit. Ainsi en nous se trouve stable ou instable, raisonnée ou pure, les actions qui mènent notre vie.La problématique appliquée à l'enseignement fut déjà discutée par Condorcet, Robespierre et Danton, mais ils discutaient les extrèmes alors que la méthode s'applique aussi à elle-même. En d'autres termes, l'un défendait l'application des sciences jusqu'au dogme ( en exemple l'analyse grammaticale), tandis que l'autre défendait apprendre à apprendre sans préciser la méthode et laissant ainsi ses repreneurs appliquer une méthode sans contrainte, appliquée avec malheur par certains aujourd'hui. Les deux systèmes se présentent dans leurs extrèmes, alors que le bon sens, nous indique que sans bases communes ( la valeur de jo à 63%), il est difficile de communiquer et qu'aussi bien l'autre système nous rappel que la pensée et la compréhension est toujours individuelle et demande un certain degré de liberté. La solution qui fut appliqué dans les premiers enseignements de la République, n'est ni l'un, ni l'autre, mais une position bien supérieur et bien différente, se nourrissant de ces deux piliers comme support sur lesquels il ne faut jamais s'approcher. En d'autres termes, présenter l'analyse grammaticale, pour comprendre les règles d'une construction, mais ne point imposer au delà d'une disposition son application ; tout en laissant libre court à l'imagination d'inventer d'autres structures sémantiques qui associées à l'analyse transcende la communication.

Cinq minutes de rire pour un adulte, durent une éternité pour un enfant.

jeudi, juillet 13, 2006

£ö╔↓0N±Ý

Que me servirait dix mains,
si je n'avais pas d'amis ?
Que me servirait ce sein,
si je n'avais pas d'amour ?
que me servirait ce langage,
si je n'avais besoin de partager ?
que me servirai sciences sages,
si j'ai oublié ce que l'homme est ?

Cinq minutes de rire pour un adulte, durent une éternité pour un enfant.

Halle aux vins




Cinq minutes de rire pour un adulte, durent une éternité pour un enfant.

vendredi, juin 30, 2006

suite 7

Ah ! qu'as-tu dis ma science ? rends moi ma raison ; je suis trahi ! Ne
m'arrache pas la vie. Hélas ! elle ne répondit rien ; elle me regarde
tranquillement, rien ne la touche. Terre natale chérie ! champs de
blés ! Fleuves et ruisseaux ! c'est à vous que je me plains ; car je
n'ai que vous à qui je puisse me plaindre ; vous êtes accoutumés à
mes gémissements. Faut-il que je sois trahi jusqu'à la science
enseignée au CNAM ! elle m'enlève la raison sacrée par Voltaire ;
elle veut me trainer dans le camp de la misère pour triompher de moi ;
elle ne voit pas que c'est triompher d'un mort, d'une ombre, d'une
image vaine. Si encore elle m'avait attaqué dans la force du siècle
des lumières, mais non, elle s'y prend à présent par surprise. Que
ferai-je ? Rends science, rends : sois semblable à ta mère, semblable
à toi-même, apprends à mourrir. Que dis-tu ? tu ne dis rien ! Terre
natale ! je reviens à toi, nu, misérable, abandonné, ayant perdue la
raison, je crèverai conditionné par une science débile car
arrêtée. Sans raison pour me défendre et éloigner les folies, elle
me laisse bien démunie, mais peu importe, car sache science que sans
moi, tu n'existe pas, rends moi ma raison et va-t'en. Si tu ne change
pas de sentiment, je saurais bien te faire périr dans le pire des
chatiments en entrant en religion. Science redevient raisonnable et
laisse grandir tes enfants, laisse nous mesurer le temps comme je te le
demande, avant que je n'efface à jamais toi et les tiens car j'en ai
les moyens.

Cinq minutes de rire pour un adulte, durent une éternité pour un enfant.

suite 6

Il y croyait,
quand perdue au fond des ages,
d'un coup de massue il otait de la tête
la rage de dent, jetant cervelle au sol.
Il y croyait,
quand il écrasait sous le poid des pierres
le paysan d'une pyramide, délirant.
Il y croyait,
quand du buchet, celle nommée
sorcière il lui accordait le bienfait.
Il y croyait,
d'une croix salutaire, le cathare
il passa au fil de l'épée.
Il y croyait,
de Chirac à Mitterand,
quand il détruisit le siècle
des lumières en honorant
des sciences qui ne vallent pas
mieux que celles d'avant.

Cinq minutes de rire pour un adulte, durent une éternité pour un enfant.

mercredi, juin 28, 2006

suite 5

Qu'est-ce que la science, s'il faut la subir dans la honte et l'infortune ?
La vie ne mérit'elle pas une mesure du temps conforme à sa loi ?
Il n'est point, pour le coeur de l'homme libre, de plus cruelle faiblesse
que cette mathématique, restreinte à l'algèbre. Je l'éprouve aujourd'hui,
comme une blessure, une plaie profonde qui boulverse mon être ;
quel est ce mur aveugle qui me résiste et me trahit ? Faut-il que je m'enrage ?
Ou tout simplement que je m'améliore dans mes écrits ?

Cinq minutes de rire pour un adulte, durent une éternité pour un enfant.

lundi, juin 26, 2006

suite 4

J'apprends ce que je dois apprendre ;
Apprenez point ce que l'on veut, mais ce
que vous pensez utiliser.
Ainsi, vous apprendrez
que vos plus grands maux,
tout grands qu'ils sont, ont cessé.
Les sciences ne sont qu'un outil,
prenez garde de ne jamais les adorer,
car ceci serait détruire notre humanité.

Cinq minutes de rire pour un adulte, durent une éternité pour un enfant.

suite 3

Se pure qui pria la science de ses aieux,
Moi, je ne veux porter que moi même en tous lieux ;
je ne veux devoir à ceux qui m'ont enseigner,
Et suis assez expérimenté, sans avoir à les copier.
Mais en quelques sortes obéir à vos lois,
Proffesseurs, pour vos dons, je nomme mes exploits,
de savoir mesurer le temps comme il se doit,
d'avoir créer les matématiques comme nul avant moi

Cinq minutes de rire pour un adulte, durent une éternité pour un enfant.

suite 2

O science ! quel est donc l'excès de ma misère,
Si le trépas de mes croyances devient necessaire,
Si trouvant dans leurs pertes un bonheur odieux,
Pour moi la mort d'un dogme est un bienfait des dieux !

Cinq minutes de rire pour un adulte, durent une éternité pour un enfant.

mercredi, juin 21, 2006

Scientifiques du moment

Quel science a frappé mon oreil ?
Quel fluide tout à coup dans mon coeur se réveille ?
D'où émerge à la fois des troubles si puissants ?
Quelle brusque horreur s'empare de mes sentiments ?
Toi, qui apporte le crime avec un soin extrème,
Ciel, reconnait mes soupçons, et que ce soit lui-même.
Je ne me trompe point ; j'ai reconnu ses choix ;
Voilà ses vis encore, qui impose sa fausse loi.
Tout ce déguisement n'est qu'une adresse vaine,
Faux scientifique, je te reconnais rien qu'à la haine.
Le temps se mesure point comme vous l'imposez,
Les sciences sans l'homme ne peut exister.


Cinq minutes de rire pour un adulte, durent une éternité pour un enfant.

Comète

Ma chère comète, quand tu verra ma terre natale, éloigne la générosité de ta queue de la cité qui m'abrite.
Ma chère comète, annonce la nouvelle, cette cité est dirigée par des monstres qui ont créée un monde sans lendemain.

Cinq minutes de rire pour un adulte, durent une éternité pour un enfant.

mardi, mai 30, 2006

L'esprit et la dérive

Est-ce que l'apparition d'un travers
peut devenir le caractère essentiel d'une chose ?
Est-ce que parceque le couteau s'émousse
qu'il faut pour autan le jeter ?
Ne pouvons nous pas affuter
la lame du boureau afin qu'elle ne
déchire point la chair des candamnés ?
Une coupure bien franche à l'encontre de celui
qui ose se déclarer soulager en assassinant notre société.
La dignité et le respect sont des valeurs humaines universelles et ce
n'est certe pas le paraitre bidon d'une grace Ubuesque qui va les
remplacer. Guy Dru vient d'acheter son ticket pour l'enfert, nul ne
peut se mentir et vendre ainsi sa liberté sans en avoir un retour qui
est bien cher payé. Car dans cette situation, il n'existe aucun
endroit pour se cacher, la seul issue étant l'autoconditionnement afin
de ne plus exister, ne plus penser, jusqu'à que la mort finisse le
travail commencé par le remord qui du fond du moi commun cri le sort
de chacun.

Cinq minutes de rire pour un adulte, durent une éternité pour un enfant.

mercredi, mai 10, 2006

Normes du moment

Audio-video
Pour l'audio, sans contest audacity sort largement du lot. Aussi bien sa facilité d'utilisation et ses performances font que ce logiciel bien qu'il soit gratuit reste largement au dessus du lot.
Pour la video, si l'avantage de pinacle est de permettre les montages aisés, il n'en reste pas moins un logiciel très lourd à utiliser et payant, de plus je conseil de ne pas chercher à enregistrer en direct sur DIVX, car la qualité de l'image en subit le contre coup. Pour un usage courant je conseil Kastor qui de qualité égale au reste du marché à l'avantage d'être gratuit.

Cinq minutes de rire pour un adulte, durent une éternité pour un enfant.

vendredi, mars 24, 2006

l'angle est le sommet


l'angle est le sommet qui permet de se détacher du concept menant au dogme, comme le limon fertile déposé par l'écoulement, les pensées s'accélère en empruntant de nouveaux chemins à chaque angle rencontré. Posted by Picasa

dimanche, mars 19, 2006

Pont neuf



Il croit en la politique,
et abandonne femme et enfants,
il croit en un sort mystique,
et laisse la vie aux semblants.

Il croit en des titres,
et perd tous ses instants,
il croit en un savoir, en des rites,
et n'existe pas vraiment.

il croit et donne son sang,
il croit et donne son temps,
il croit, il croit, il croit,
il croit et moi je doute,
voila pourquoi j'existe,
voila pourquoi celui qui croit,
n'existe pas.

Cinq minutes de rire pour un adulte, durent une éternité pour un enfant.

rousseau au pantheon


Une foule, une nuée,
accompagne dans la rue,
une idée de l'esprit français,
laissant l'esprit anglais loins de la vue.

CPE es-tu encore ici ? Posted by Picasa

samedi, mars 18, 2006

Cosi-Sancta


Le fait d'être sincère, prouve nullement que vous ayez raison.
Appelle moi mon frère, pour découvrir ta passion,
mais ne soit pas étonné très cher quand la raison de rester vivant, me pousse à te laisser à la porte du sanctuère. J'ai été chrétien et le suis encore à mon sentiment, mais de même je suis boudiste et musulman, je suis socialiste et capitaliste selon les saisons qui parlent de l'homme, et je fuis le mauvaix temps qui présente le symbole que ce soit une rose ou tout autre objet de culte. Si tu me montre du doigt, je te le mange, car pas question de se laisser faire par des morts-vivants. Posted by Picasa

*et*


Assis sur un nuage,
le soleil au dedant,
j'ai été noir, jaune et blanc,
cancéreux, sidéen, et mongolien,
de mes mains le sang à couler,
réchauffant cette terre qui ne sait
que se dérober.
Je moeurs, je meurs,
attaché à la pureté,
alors que tout ce que je voulais,
c'était varier.
Vivre, vivre, ce n'est pas une croyance,
vivre c'est bougé,
bouger de cette indiférence,
qui croit avoir trouvé.
Pure, pure, voila encore
un concept à chier,
pure la mort de l'enfant oublié,
pure cet absolue réservé au Dieu,
et qui ne sait que nous torturer.
Pure la sagesse,
pure le désir,
pure la noblesse,
pure la politique,
même si chacun de ces concepts sait lancer la vie,
chacun d'eux poussé trop loin, sait la détruire aussi. Posted by Picasa

jeudi, mars 16, 2006

$et$


Reflet opaque,
sens au mirroir
des dogmes,
le sort en est jeté
aujourd'hui.
Les liaisons
ne sont plus,
et les idées
s'affrontent
dans la rue. Posted by Picasa

mercredi, mars 15, 2006

Savoir


Savoir enseigner,
c'est savoir apprendre à apprendre,
puisque le savoir change tout le temps, inutile de vouloir imposer des informations fausses, les informations que l'on croit au moment.
C'est pourquoi l'e-learning est limité, limité à présenter les bases les plus simples.
L'Agora n'est pas morte, l'Agora est le quotidient qui nous apporte le mouvement l'esprit humain. Posted by Picasa

mardi, mars 14, 2006

Attention aux coqs


Attention si le coq éternue,
les jeunes ne seront plus à la rue.

Comme un étrange destin
pire qu'un smic laissant sur sa faim,
la mort menace les anciens,
à 50 ans point de saisit, mais la fin !

Loi étrange qui interdit au plus de 50ans,
de vivre en dehors des camps,
loi étrange qui veut un peuple jeune
pour obtenir des productions, du fun.

Interdit la politique aux croulants,
interdit hopitaux et soins aux finissant

oups, j'ai plus de 40, faut pas trainer, s'va pas être la joie,
car le mal fait aux jeunes sera rendu par leurs futures lois. Posted by Picasa

o^pera


hier, je suis allé à l'Opera
des morbides tendant les bras.
Des enfants criaient leurs désespoir,
Pendant que les autres, vacances ne savaient que voir.

Travailler à Paques, au non pas ça.
Reporter quelques cours, surtout pas.
Mourez braves étudiants
Mais surtout ne soyez pas génant.

Ceux qui vous poussent ne sont qu'indifférents,
Ils oublient de vous dire dans leurs chants,
que la liberté ce n'est pas l'esprit révolutionnaire,
que la liberté, c'est l'esprit de la révolution.

L'un détruit et impose,
l'autre crée et dispose. Posted by Picasa

lundi, mars 13, 2006

bis .htaccess

Sinistre découverte, je m'étais bien rendue compte de quelques disfonctionnements chez mes hébergeurs ( cinq ces trois derniers mois), mais la c'est le bouquet). J'avais remarqué l'apparition de fichiers .htaccess auquels j'avais accordé un avantage inconnue en ma faveur. Une sorte de cadeau de mes hébergeurs. En fait ce type de fichier prend la main sur votre page index et ouvre d'une manière sélective (en d'autres termes vous détourne vos visiteurs selon des critères choisit) en faveur d'autres pages. Cela peut vous faire même blacklister, ou chasser d'adsense, ou même faire la pub à celui que vous payez grassement pour un hébergement pro, en d'autres termes encore tout est possible à imaginer. Si vous voyez apparaitre ce type de fichier, controlez ce qu'ils contiennent au moins pour votre sécurité. La chose est possible, j'en ai fait la triste expérience. Mis à par cela, cette découverte m'est bien utile puisque je l'utilise aujourd'hui pour faire mes redirections. La technique, sans rien toucher aux anciens fichiers, est de créer un nouveau fichier en .htaccess et d'y introduire un code de redirection à l'intérieur. Ceux qui sont interessés peuvent me contacter, je leur indiquerai le code qui tient en une ligne. Posted by Picasa


Cinq minutes de rire pour un adulte, durent une éternité pour un enfant.

mercredi, mars 08, 2006

theatre


Deuxième acte,
le décord change,
mais les acteurs,
continuent la représentation.

Loins de l'inerte,
de la mort, du symbole figé
L'acteur développe le mouvement,
le changement, l'acte des êtres vivants. Posted by Picasa

mardi, mars 07, 2006

x'est dessus


Ce matin un fada est venue me présenter son chagrin,
Ce matin un fada m'a ordonné que je l'accompagne.
Aucune raison valable pour suivre les errances de ces pauvres voleurs de temps.
Un simple signe indiquant une direction m'en a débarassé.
L'homme envoie le baton aux chiens,
le sage envoie le débile se promener. Posted by Picasa

samedi, mars 04, 2006

vaul t'air heu


accent,
liberté,
loi morale,
loi écrite,
loi conventionnelle,
loi mathématique imposée,
loi des sciences égarées.
vol de terre,
vol par terre Posted by Picasa

Vol terre


C'est la faute à Voltaire
si je vais rediriger.
C'est la faute à Rousseau
si je vais continuer à parler haut. Posted by Picasa

Philosophie du bonheur



Nouvel hébergeur,
nouvelle vie,
comme une vague de tristesse,
avait envahi mon coeur,
plus que la mort,
une tentative cruelle,
a surgit de mon débiteur.
Mais le soleil reluit,
et la fleur de mes propositions,
va refleurir, dans le terreau de ce
nouveau serviteur.
Le net ce n'est pas wiki,
Le net ce n'est pas les F.A.I
Le net ce n'est pas les assembleurs micro,
Le net ce n'est qu'une envie de communiquer, aussi quand les trois autres essaient de nous en empécher,
des cris de douleurs surgissent du fin fond de la nuit. Posted by Picasa

jeudi, mars 02, 2006

Hivers


Qui je suis ?
celui d'hier ?
celui d'aujourd'hui ?
celui qui vit ?
celui qui doute ?
Savoir douter, est un art qui danse avec la peur,
savoir douter est l'art de vivre avec les fleurs.
S'ouvrir avec le jour, boire la rosée du matin, et s'endormir avec la nuit, laissant la graine pour construire un lendemain. Posted by Picasa

cabaret


Boire un petit coup
c'est agréable
Boire un petit coup
c'est doux.
Mais avant de se rouler sous la table,
Faites attention aux convives ripoux. Posted by Picasa

bois




Les étandarts sont levés,
certains sont pour avancer,
avancer comment ?
avancer vers quoi ?
Plusieurs causes produisent le même effet, sachons choisir celle qui vaut une destinée. Posted by Picasa

mercredi, mars 01, 2006

1643 val de grace


Représentant statique d'un peuple imobile,
tu te penses grand alors que la terre a déjà enseveli ton oublie.
Tes actes tu les penses à ta gloire,
perdue dans ce qui n'est que ta tromperie,
en son nom combien d'actes inutiles et cruels a tu déjà commis à mon encontre, et à l'encontre des miens ?
Aucun à vrai dire, car tu m'a pris que ce que j'ai bien voulu te donner.





A mes amis de Marseille N°1643 n'est pas la construction d'un seul édifice.
http://www.assemblee-nationale.fr/12/propositions/pion1643.asp Posted by Picasa