mardi, janvier 10, 2006

Amour

Comment, l'amour est dans les chevilles.
Pourquoi, je ne sais pas.
Doutes-tu ma mie ?

Comment l'amour est au ventre.
Pourquoi, je ne sais pas.
Doutes-tu du savoir ?

Comment l'amour est au coeur.
Pourquoi, je ne sais pas.
Doutes-tu de tes battements ?

Comment l'amour est dans la tête.
Pourquoi, je ne sais pas.
Doutes-tu de tes émotions ?

Comment, l'amour est une somme d'interactions de neuronnes.
Pourquoi, je ne sais pas.
Doutes-tu des scientistes ?

Le comment de l'amour est historique et varie selon les saisons. Je t'aime tant, que peu m'importe comment, peu m'importe pourquoi, tout ce que je sais, c'est que je t'aime. Le reste n'est que doute et m'indique que j'existe puisque je doute, mais n'influence pas ma vie. L'amour est si fort qu'il serait domage de le laisser devenir un dogme au service de pensées incertaines.

Cinq minutes de rire pour un adulte, durent une éternité pour un enfant.

Aucun commentaire: