dimanche, janvier 29, 2006

Font haine

L'un venait, l'autre partait, ainsi le fou de Dieu apparue, plus fort dans sa certitude, plus méchand dans ses actions ; loin du Dieu qui nous a créé, il ne restait que le Dieu qu'il imaginait. Mais quel est ce Dieu sans vie, ce Dieu sans mouvement, sans action ? Un Dieu cruel, imaginé comme argument aux pires actions. Posted by Picasa

Aucun commentaire: