dimanche, février 12, 2006

Pont du carousselle


Debout, devant son bout de bois,
il mesura la position devant l'infini,
il dicta sa loi, à tous les égarés qui l'ont suivit jusqu'ici. Gnomon, tu dis, espèce de retardé, je te répond. Comment oublier que la science varie, avec les connaissances du moment ?
Debout devant sa certitude, comme un hypnotiseur devant ses proies, l'imbécile égare les hommes au nom d'un symbole. Symbole de nom, symbole de C.on
Symbole de rose, symbole de truant
Tout ce qui nous fixe dans un passé révolue,
tout ce qui nous immobilise, loin des avancés,
n'est qu'abandon de la vie,
n'est qu'adoration de la mort.
Si doux, si grand, comme une feuille portée par le vent, l'esprit varie entre les concepts en perpétuels mouvements. Socialisme tyran, royalisme tyran, despotisme tyran, n'avez-vous pas compris que le quatrième décret est celui qui nous défend. Arrêtez de vouloir imposer vos dogmes, en apauvrissant femmes et enfants. Posted by Picasa

Aucun commentaire: