mardi, mars 14, 2006

o^pera


hier, je suis allé à l'Opera
des morbides tendant les bras.
Des enfants criaient leurs désespoir,
Pendant que les autres, vacances ne savaient que voir.

Travailler à Paques, au non pas ça.
Reporter quelques cours, surtout pas.
Mourez braves étudiants
Mais surtout ne soyez pas génant.

Ceux qui vous poussent ne sont qu'indifférents,
Ils oublient de vous dire dans leurs chants,
que la liberté ce n'est pas l'esprit révolutionnaire,
que la liberté, c'est l'esprit de la révolution.

L'un détruit et impose,
l'autre crée et dispose. Posted by Picasa

Aucun commentaire: