mercredi, juin 21, 2006

Comète

Ma chère comète, quand tu verra ma terre natale, éloigne la générosité de ta queue de la cité qui m'abrite.
Ma chère comète, annonce la nouvelle, cette cité est dirigée par des monstres qui ont créée un monde sans lendemain.

Cinq minutes de rire pour un adulte, durent une éternité pour un enfant.

Aucun commentaire: