lundi, juin 26, 2006

suite 3

Se pure qui pria la science de ses aieux,
Moi, je ne veux porter que moi même en tous lieux ;
je ne veux devoir à ceux qui m'ont enseigner,
Et suis assez expérimenté, sans avoir à les copier.
Mais en quelques sortes obéir à vos lois,
Proffesseurs, pour vos dons, je nomme mes exploits,
de savoir mesurer le temps comme il se doit,
d'avoir créer les matématiques comme nul avant moi

Cinq minutes de rire pour un adulte, durent une éternité pour un enfant.

Aucun commentaire: