mardi, janvier 31, 2006

arc de cercle quel triomphe


L'histoire pourrait se continuer par l'auto-conditionnement, l'art de s'auto-persuader de sa raison, et encore de nombreux autres cas, mais elle ne m'amuse plus dans l'air du temps, et induit les postes vers d'autres sujets.
J'ai découvert un sujet qui ne manque pas d'intérêts et qui je pense sera une des bases de notre société. Un sujet qui va évoluer comme l'internet, comme les blogs, je parle de claroline pour le citer.
http://mon.univ-montp2.fr/
Autres temps autres moeurs, ces derniers jours, je suis les liens google de manière à découvrir les publicistes. Je remarque une grande différence entre ce monde et le monde des blogs. L'un parle d'argent, l'autre parle d'amour ; l'un parle de maladies, l'autre parle d'émotions ; l'un parle de la matière, l'autre parle de la raison d'être de cette matière. L'un et l'autre sont deux des nombreuses facettes complémentaires. Le commentaire qui me vient au moment, est que l'un apporte autant que l'autre, et bien que les propositions soient différentes, je ne pense pas que nous puissions les comparer ou les classer comme supérieures. Posted by Picasa

lundi, janvier 30, 2006

Chat attelé

Et cet ami, heureux de l'acte accomplie.
Ne raisonne pas me disait-il, d'autes de plus intelligents l'ont fait pour nous. Ne pense pas, les choses se font ainsi. Toujours sage et obéissant, il avait une grande admiration pour les docteurs en médecine, en science, en philosophie. Il vouait une gloire aveugle, comme ses parents lui avaient appris, à tous les notables et à tous ceux qui possédaient un savoir transmit. Et même le jour ou cet égoiste l'envoya dans un trou sans protection pour économiser trois sous, il obéit. Ce fut son dernier honneur à la folie.
Chatelet sous terre a perdue la splendeur de la colonne du passé. Posted by Picasa

champs et liserés

Quand à cet autre ami, qui du sport oublia tous ces souccis, tant et si bien qu'il en oublia la vie.
Deux soirs par semaine j'accompagnais l'entrainement acharné qui lui fut quotidien.
L'oublie mérite bien une drogue, mais est-ce acceptable de fuir la vie ?
Le sport à outrance à le gout de l'ennuie. Posted by Picasa

dimanche, janvier 29, 2006

Font haine

L'un venait, l'autre partait, ainsi le fou de Dieu apparue, plus fort dans sa certitude, plus méchand dans ses actions ; loin du Dieu qui nous a créé, il ne restait que le Dieu qu'il imaginait. Mais quel est ce Dieu sans vie, ce Dieu sans mouvement, sans action ? Un Dieu cruel, imaginé comme argument aux pires actions. Posted by Picasa

samedi, janvier 28, 2006

assomption

S'il ne devait rester qu'une des certitudes, elle serait que toutes les certitudes sont nos misères, que le doute est notre gloire, notre seule véritable amie familière.
Accepter le doute, c'est dire non aux certitudes, ainsi chaque négation, n'est qu'une affirmation. Dire non au socialisme à la française, c'est déjà dire oui à la création. Dire non à un dogme, c'est s'ouvrir la possibilité de dire oui au doute.
J'ai commencé à me promener dans les années 60, et j'ai observé une forte volonté alliée à un courage intelligent s'exprimer. Un de mes amis passionné par les balançoires, trouva sa vocation. Ingénieur, créateur il devint, pour sa passion d'enfant. Mais quel en fut le prix ? Une jeunesse isolée ? ou encore, une volonté dictatrice et egoiste ? Je ne sais, mais je pense que son bonheur n'est qu'un dogme. L'envie de créer en un domaine, ne justifie pas de sacrifier ! Une vie de misères bien rendue par l'entourage en signa l'usage. Il était beau, il était grand, et il n'est plus. Au réveil de son égarement, la maladie l'avait rongé et poussé en tombe.
Un autre pas plus fier avait sa réponse toute faite, son mot. Il savait, et se savoir lui tirait un sourrire que nombreux lui enviaient. Mais ce masque n'était que pour plaire, au plus profond de l'amitié, il ne pouvait être que sincère avec mon bras qui le portait. Vivre pour plaire, faire semblant d'être ce que l'on n'est, est une des pires folies de l'esprit, et détruit encore plus celui qui le vie, que ceux qu'ils trompent. Il ne savait rien, et s'était perdue dans sa propre tromperie. Le réveil, ne fut pas moins amer, quand seul. Femme et enfants sont parties.
A suivre. Posted by Picasa

vendredi, janvier 27, 2006

Fontaine

Les prochains postes vont être constitués d'une suite imaginaire de rencontres avec les certitudes. Nous retrouverons une sorte de jazz autour d'un theme. Ce theme est " les variations rencontrées par un homme". Cet effet sera retrouvé dans une base répétitive tout au long des écrits. Ainsi le début commencera de la petite enfance avec un ami qui aime jouer sur les balançoires et en devient ingénieur en mécanique ; mais la vie est si douce que le sujet n'est pas pret à abandonner les autres richesses, meme pour une certitude d'enfant. Posted by Picasa

mercredi, janvier 25, 2006

Surf

Le surf en science,
évite le dogme d'une connaissance illusoire.
Le surf en science,
évite de se noyer dans une mer de déboires
L'art de naviguer demande de nombreuses particules en mouvement
L'art de communiquer demande de nombreux langages évidement
Io ben francais, but klar Posted by Picasa

de ci, de la

Est-ce une raison suffisante pour dire que j'ai besoin de croire ?

Oui, je pense que oui, j'ai besoin de croire, mais croire en la liberté m'impose de l'associer avec l'humanité. En d'autres termes la liberté prend du gout avec l'amitié. L'amitié prend du gout avec l'amour, l'amour prend du gout avec ...
Ainsi l'un sans l'autre, le concept est faussé, perdu à la dérive les rois du néant sont créés. Plus la politique est ciblée, plus elle est égarée. L'homme est un tout, qui se nourrit des richesses de la terre, comme celles de l'esprit, et sans son frère, il se noie dans le néant. Posted by Picasa

mardi, janvier 24, 2006

Les vendanges

Les idées sont comme les grains de raisins.
Seules, elles ne valent rien.
Bel éclat, bel arome, mais sans la quantité et la diversité, la pensée n'est que dogme.
L'imbécile cherche le parfait, s'égare dans ce qu'il décrit comme le bien.
J'aime les vendanges aux grains de raisin, si nombreux, si différent qu'ils renouent avec le temps de la création, par la diversité des variations.
Fi des constantes, des morts, des alliénations, liberté tu m'a conquis et exclave à ta passion, je resterai. Posted by Picasa

dimanche, janvier 22, 2006

Sens du fluide de la vie

Porté au plus haut,
Attiré par le soleil rayonnant,
La sève s'élève et ouvre la fleur.
Quel est ce mécanisme ?

Le mécanisme de la vie,
est le mécanisme qui attire.
Comme le liquide est attiré au point chaud,
Le blog trotteur est attiré par les posteurs. Posted by Picasa

samedi, janvier 21, 2006

la moisson

Qu'en serait-il de l'épi de blé ? Même s'il était le plus beau, le plus gros, le plus grand et l'inégalé ?
Il en est de même des idées. les concepts ne sont grand que quand il sont accompagnés.
Plus nombreux, plus grand de leurs diversités. La science, est les sciences associés, folie est de vouloir les séparées. Posted by Picasa

lundi, janvier 16, 2006

les fonctions limitatrice du temps 2

La méthode qui permet d'éviter les fonctions limitatrices consiste à utiliser plusieurs fonctions. Ces fonctions sont régit par des lois particulières que nous étudirons plus tard. Mais nous pouvons déjà énoncer que l'associations de plusieurs fonctions peut développer l'intelecte dans des niveaux inaccessibles sans ce procédé. Posted by Picasa

samedi, janvier 14, 2006

Les limiteurs de temps

Le temps est la possibilité de mettre en mémoire les informations du passé à l'aide de la symbolisation, comme je l'ai déjà écrit sur un précédent post, et démontré d'une manière induite en d'autres termes sur mon site.
Le but de ce nouveau post est de commencer à expliquer les mécanismes induits par cette propriété et de commencer à indiquer comment nous libérer des fonctions limitatrices de base.

En avant propos, nous savons qu'il existe des systèmes qui rendent plus intelligent au sens propre du terme. Nous pouvons citer le travail sur la mise en mémoire qui permet de gérer plus rapidement l'information, et certaines suites de sons comme le concerto pour piano à deux mains de mozart qui augmente nos capacités de 15 à 20%. J'ai créer quelques écrits qui avaient pour intention d'avoir le même effet, et l'avenir jugera.

Mais de citer les faits ne suffit pas à les expliquer, nous pouvons considérer comme première fonction limitatrice les fonctions continues, ou en d'autres mots les limiteurs physiques. Mais nous devons pas perdre de vue que même si une fonction ne peut produire qu'un débit limité rien ne nous empêche dans ajouter une deuxième même moins importante de manière à augmenter le débit totale et ainsi dépasser ce qui nous est coutumier.

Je reprendrai ce post en d'autres mots, et accompagné d'exemple de manière à eclaircir la proposition.




Cinq minutes de rire pour un adulte, durent une éternité pour un enfant.

mercredi, janvier 11, 2006

Vers à soi

Comme un lien, si fin si dur si doux, le fil invisible qui nous appartient est fils du papillon de notre esprit.
Seul il ne se voit, pourtant il est là. Unit il nous enveloppe de l'habit de la plus douce soie.
L'homme est ainsi fait qu'il ne se voit qu'avec sa famille et ses amis. Posted by Picasa

cheval de trait orange

 Posted by Picasa

mardi, janvier 10, 2006

Schoffeniels

Schoffeniels

"L'étude des systèmes ouverts, loin de l'équilibre thermodynamique et dans les régions de non linéarité, est à peine ébauchée. Il serait présomptueux, dans l'état actuel de la question, d'affirmer que la solution du problème est à la portée de la main."


Le terme "problème" est entendue ici, comme question.
La question qui est : quelles sont les origines de la vie ?
Comme un lien direct entre l'inerte et l'animé, nul ne sait les séparer. Comme une force déterminée, quelque soit le chemin emprunté, tout ce retrouve sous la même forme, comme si tout était prédestiné. Que reste-t-il ? Sinon le choix du chemin emprunté.

Cinq minutes de rire pour un adulte, durent une éternité pour un enfant.

locomotive

 Posted by Picasa

Amour

Comment, l'amour est dans les chevilles.
Pourquoi, je ne sais pas.
Doutes-tu ma mie ?

Comment l'amour est au ventre.
Pourquoi, je ne sais pas.
Doutes-tu du savoir ?

Comment l'amour est au coeur.
Pourquoi, je ne sais pas.
Doutes-tu de tes battements ?

Comment l'amour est dans la tête.
Pourquoi, je ne sais pas.
Doutes-tu de tes émotions ?

Comment, l'amour est une somme d'interactions de neuronnes.
Pourquoi, je ne sais pas.
Doutes-tu des scientistes ?

Le comment de l'amour est historique et varie selon les saisons. Je t'aime tant, que peu m'importe comment, peu m'importe pourquoi, tout ce que je sais, c'est que je t'aime. Le reste n'est que doute et m'indique que j'existe puisque je doute, mais n'influence pas ma vie. L'amour est si fort qu'il serait domage de le laisser devenir un dogme au service de pensées incertaines.

Cinq minutes de rire pour un adulte, durent une éternité pour un enfant.

lundi, janvier 09, 2006

cafeier

 Posted by Picasa

etrange

Etrange de lire J.Monod quand il écrit :"

"L'univers n'était pas gros de la vie ni la biosphère de l'homme. Notre
numéro est sorti au jeu de Monte-Carlo. Quoi d'étonnant a ce que, tel celui qui
vient d'y gagner un milliard, nous éprouvions l'étrangeté de notre condition
?"


Etrange en effet de comparer l'homme à une boule de lotto !
Etrange de mélanger le comment et le pourquoi.
Si quelqu'un m'apperçoit en vélo il pourra dire comment je suis et même avec force de détails, mais il ne pourra pas dire pourquoi. Suis-je sur le chemin du travail ou des loisirs ? Suis-je entrain d'essayer la byciclette ? Suis-je à la recherche de sport ? ou bien même n'ai-je pas regroupé plusieurs pourquoi dans un seul comment, en faisant de la byciclette.

Cinq minutes de rire pour un adulte, durent une éternité pour un enfant.

dimanche, janvier 08, 2006

liberte egalite fraternite

 Posted by Picasa

entendre

Savoir entendre, c'est étudier les langues,
Savoir apprendre, c'est savoir se libérer :
Pour qu'une vie soit aisée et joyeuse,
Pour qu'une vie nous porte aux horizons sacrés


Cinq minutes de rire pour un adulte, durent une éternité pour un enfant.

samedi, janvier 07, 2006

vendredi, janvier 06, 2006

gmini 400

Nouvelle technologie,
top, super, 20Go mais bridée !
A quoi sert un enregistreur vidéo bridé pour ne point enregistrer ?
real player arrive en se présentant comme sauveur, mais voila
ce ne sont que des promesses. J'ai essayé d'enregistrer une émission de 3sat
et de la BBC en vain. La version payante de real ne change rien à cet état de fait.
A si vous voulez acheter des clips douteux l'affaire est aisée,
mais si vous voulez vous cultiver, vous êtes rejetés.
Net ou es-tu ?
Net m'entends-tu ?
Net que deviens-tu ?

Cinq minutes de rire pour un adulte, durent une éternité pour un enfant.