samedi, février 10, 2007

Chat et papillon

Bonjour,
Je pense que nous pouvons admettre dans l'etude aux limites l'existence d'un inconnue qui a créé la plupart des phénomènes que l'homme ne peut qu'observer.
Je pense que nous pouvons aussi identifier que l'acte apportant le plus de jouissances à l'esprit humain est celui d'identifier, de classer, et d'assembler de manières particulières en d'autres termes de créer.
Ainsi le créateur, l'homme dans toute sa splendeur, est celui qui ne se contente pas d'appliquer les nouveaux savoir aux anciennes techniques sans connaitre la raison de leurs existences ; le créateur est celui qui doute, celui qui crée de nouvelles techniques à l'aide des nouveaux savoir.
Les lecteurs du blog auront reconnue cette démarche qui identifie les mathématiques comme l'art de modéliser le monde, c'est dans le sens originel du terme.
Les lecteurs du blog auront reconnue ma technique simplifiée qui accorde la mesure du temps à sa forme réelle.
Mais ici il n'était question que d'effets, d'applications regardons de plus près les causes.
Dans la recherche d'identifications nous pouvons distinguer une grande différence entre les sciences mathématiques qui nous dit comment notre perception va aborder un sujet, et les sciences physiques qui vont nous indiquer ce que nous percevons en fonction de tel ou tel forme de mathématiques particulière.
En d'autres termes, apprendre à apprendre va dépendre du bien fondé des bases.
La grande erreur du 20ème siècle, est d'avoir oublié de faire évoluer les techniques de base
et de se contenter d'appliquer les nouveaux savoir aux anciennes techniques.
Ainsi malgré Laplace, Janet, de Nouy, Pointcarré qui ont proposé de nouvelles techniques de base, l'humanité s'est égaré en appliquant des savoir aux anciennes techniques.
Sans présent, plus de passé, pas de futur, or quand l'homme oublie de vivre dans ses plus grands actes, c'est une civilisation gascone qui disparait.

Cinq minutes de rire pour un adulte, durent une éternité pour un enfant.

1 commentaire:

Thai Chat a dit…

Inventer c'est beau !