jeudi, décembre 06, 2007

Laplace & forme 1

Toujours Laplace :
-L' effet d' une force agissante sur un point matériel, est de le mettre en mouvement, si rien ne s' y oppose. La direction de la force, est la droite qu' elle tend à lui faire décrire. Il est visible que si deux forces agissent dans le même sens, elles s' ajoutent l' une à l' autre ; et que si elles agissent en sens contraire, le point ne se meut qu' en vertu de leur différence, en sorte qu' il resteroit en repos, si elles étoient égales. Si les directions des deux forces font entre elles, un angle quelconque ; leur résultante prendra une direction moyenne, et l' on démontre par la seule géométrie-
Il décris une première fois en ces termes que c'est la géométrie qui importe, que c'est la forme des courbes et les lois qui induisent ces formes particulières qui importent. Il ne reconnait pas ici la notion d'échelons construits sur une base d'échelons universelles, il analyse à l'aide de la forme du mouvement et des raisons qui l'ont produit. Nous ne sommes plus du tout dans un univers cartésien, nous sommes de retour dans un développement d'univers proposé par Monsieur stot Hari qu'avait si violemment rejeté Descartes. Les échelons universelles ne sont utilisés par Laplace seulement et seulement pour communiquer en décrivant les limites des systèmes étudiés. De la même manière que nous le faisons aujourd'hui en science physique quand nous analysons la décharge d'une capacité électrique au travers d'une résistance.

Cinq minutes de rire pour un adulte, durent une éternité pour un enfant.

Aucun commentaire: