mercredi, décembre 05, 2007

Laplace

Laplace déclare dans son livre :
-des loix du mouvement.
au milieu de l' infinie variété des phénomènes qui se succèdent continuellement sur la terre-
Ici c'est le sens du terme succèdent qui nous indique l'approche continue des évènements, un peu plus loin il écrit :
-un corps nous paroît être en mouvement, lorsqu' il change de situation par rapport à un systême de corps que nous jugeons en repos-
Il introduit ici ce que développera Poincaré et qui fut copié par Einstein sous le nom de "la relativité" sans toutes fois en comprendre que cette proposition était issue d'un système continue qui remettait en cause (Descartes), qui remettait en cause la perception du monde au travers de grandeurs universelles, que celles-ci n'étaient utiliser que comme repères aux extrémités de la forme des mouvements perçut comme continues.
Aristote proposa un regroupement des propositions en son temps, il fut le maitre à penser en science physique jusqu'à Descartes, puis Descartes devint le maitre de la pensé moderne en science physique jusqu'à aujourd'hui. Cependant Laplace par sa proposition démontre que des deux, nous n'avons point choisit le bon, bien qu'une des branches des sciences physiques modernes nommée régulation utilise la modélisation par l'étude des formes des courbes en percevant le monde sous sa forme continue, ceci reste une démonstration par l'effet, et c'est la démonstration par la cause de Laplace qui donne la raison d'analyser les sciences physiques à l'aide de fonctions primaires comme :
-le nombre de facteurs influençant une variation
-le facteur de diffusion nommé retard "tau"
-le retour unitaire
-la valeur maximale de l'objet étudié, qui nous permet de nous séparer de la notion de dimension.

Cinq minutes de rire pour un adulte, durent une éternité pour un enfant.

Aucun commentaire: