dimanche, octobre 28, 2007

octobre à montpellier






Cinq minutes de rire pour un adulte, durent une éternité pour un enfant.

samedi, octobre 27, 2007

transfert de documents sur disque dure externe

Si vous avez l'habitude du transfert de documents sur disque dure externe, vous avez déjà du remarquer que les fabricants de disques dures externes marient leurs disques avec des systèmes d'exploitations.
Cet aspect qui peut sembler être un service conduit assez souvent à un abandon de nos possibilités, voir même comme j'ai pu le rencontrer à la disparition de fichiers ou répertoirs.
La solution que je propose est de créer son propre système à l'achat du disque et d'effacer ces soit disantes protections qui ne font qu'accorder des droits à des inconnus à notre encontre, à l'encontre du matériel que nous avons payé.
La solution que j'ai trouvé est d'en un premier temps de créer un live CD sur edubuntu.
De démarrer le live CD sur un ordinateur,
de brancher le disque dure exerne,
de démonter le disque dure externe à l'aide d'un clique droit de sourrie,
d'ouvrir gparted pour se faire, il faut ouvrir un terminal et tapper :
sudo gparted
puis de tout effacer,
puis de créer une petite partition en etx3, et une en swap
puis de créer avec tout le reste, une partition universelle genre fat32,
fermer gparted,
double cliquer sur l'installation de edubuntu,
au moment de l'installation du partitionnement choisir le partitionnement manuel et installer le tout sur la partition etx3 du disque dure externe sans oublier d'indiquer le point de montage sur le disque dure externe genre sdb/
finir l'install
et le tour est joué.
Attention toute fois windows n'arrive pas à dérer les fichiers de grandes tailles de plusieurs giga mais cela ne représente pas un problème car il suffit dans ce cas de bouter sur le disque dure externe et d'utiliser son propre OS embarqué.

Cinq minutes de rire pour un adulte, durent une éternité pour un enfant.

de kubuntu à Edubuntu

Comment passer de kubuntu à Edubuntu en ligne de commande sous gutsy.

ouvrir une fenêtre terminale et taper ou copier/coller :
sudo apt-get install edubuntu-desktop
changer vos sources list sur le site : http://www.sourceslist.org/index/list
puis ouvrir une fenêtre terminale et taper ou copier/coller :
sudo apt-get remove `apt-cache depends kubuntu-desktop | cut -d : -f 2 | grep kde`
sudo apt-get remove `dpkg -l | grep kde | cut -d \ -f 3`
et au redémarrage vous serez sous edubuntu.


Cinq minutes de rire pour un adulte, durent une éternité pour un enfant.

lundi, octobre 22, 2007

logique pure vs logique appliquée

Nous pouvons aborder le sujet sous différentes formes, mais quelque soit le chemin, nous arrivons toujours à la même conclusion. La logique appliquée est éphémère tandis que la logique pure est éternelle.
Prenons le cas de Descartes, un des pères de la pensée moderne. Nous pouvons dire que quand il dit :
-j'ai une claire et distincte idée de moi-même, en tant que je suis seulement une chose qui pense, et non étendue ; et, d'un autre, j'ai une idée distincte du corps, en tant qu'il est une chose étendue et qu'il ne pense point.-
Il utilise la logique pure. Mais malheureusement quand celui-ci énonce les bases d'une échelle extérieure construite sur des échelons constants, il propose de la logique appliquée. Bien que lui-même sache que cette logique appliquée ne peut être une base pour des développements futures, il ne nous a pas assez mis en garde sur ce sujet et a permis par la même le sophisme qui a conduit les générations futures a prendre cette base érronée.
De développer ce fait ne servirait à rien si nous n'avions pas de nouveaux outils induits par la logique pure. Or depuis la naissance de l'informatique qui permet de se détacher de l'aspect mise en mémoire, nous pouvons associer un grand nombre d'informations ; ainsi débarrassé d'une tache ingrate, conditionnante, nous pouvons à nouveau nous concentrer sur la logique pure pour déduire que la logique appliquée du moment utilise une base laplacienne.
Une base construite sur les expo qui permet des calculs d'intégrations pratiquement sans limite, une base construite sur l'idée que la réaction influence l'action, une base qui reflète la réalité des observations, la réalité de la logioque pure, la réalité que le monde n'est pas manichéen, mais bien en relation avec lui-même.
Les sciences sont nées avec la logique pure et elles ne grandissent qu'avec la logique pure, vouloir se fixer sur une logique appliquée particulière n'est qu'un dogme vendant le titre et la croyance.
Ce matin un physicien m'indiquait les mesure thermiques qu'il avait mesuré dans son logement et il ne comprenait pas pourquoi elles n'étaient pas identiques dans toutes les pièces.
Je lui ai fait remarqué qu'il utilisait une logique appliquée, et que la était l'erreur de raisonnement.
En d'autres mots, je lui ai indiqué qu'il ne devait point douter de son outil de mesure, mais plutot de sa raison. Car en premier l'air se stratifie d'une manière naturelle, ainsi selon la hauteur ou est placé l'instrument de mesure, il est normal qu'il obtienne différentes valeurs, mais ceci n'était qu'une mise en bouche, car ensuite je lui ai expliqué les trois modes de diffusion de l'énergie, en lui expliquant que ce genre de cas ne peut s'étudier que dans la globalité et non point dans le particulier, ainsi il fallait étudier l'équilibre thermique entre les murs et que c'était en fonction de la position par rapport à cet équilibre que les valeurs variaient. En tenant compte qu'un mur au nord n'est pas la même chose qu'une baie vitrée plein sud. Ensuite je lui ai indiqué comment uriliser les Laplacien car avec le système cartésien il est impossible de modéliser ce genre de cas.

Cinq minutes de rire pour un adulte, durent une éternité pour un enfant.

samedi, octobre 20, 2007

fitness

Fitness assisté par ordinateur, le top. Il faut bien sure un peu s'habituer à la balance, mais pour le reste c'est super.

Cinq minutes de rire pour un adulte, durent une éternité pour un enfant.

education

Si l'éducation en ce début de siècle représentait l'art d'obéir, il fallait bien ça pour nourrir le travaille à la chaine de nos usines, l'éducation aujourd'hui est l'art de laisser imaginer de manière à induire less créateurs de notre société de demain.

Cinq minutes de rire pour un adulte, durent une éternité pour un enfant.

vendredi, octobre 19, 2007

Quelques petites nouvelles des techniques.

Klite mega codec à télécharger sur clubic permet de se détacher de real
VLC associé à klite installé sur windows permet la lecture en VOD des documents placés dans samba (edubuntu gutsy 7.10 pour moi).
Les textes sont présentés en htm, open office le fait facilement.
Picassa permet de créer des vidéos qu'il vaut mieux encoder dans un format plus léger.
Audacity reste le meilleur il permet d'importer et d'exporter la plupart des formats audio tout en gardant sa simplicité intuitive.

Cinq minutes de rire pour un adulte, durent une éternité pour un enfant.

mardi, octobre 16, 2007

L'art et la manière

Comment construire sur un des maitres de la pensée moderne quand celui-ci reconnait lui-même qu'il l'a développée que faute de mieux ?
Comment continuer à baser notre logique sur des échelons extérieurs constant quand toutes les mesures nous indiquent que la réaction influence l'action ?
Comment continuer à ignorer les bases énoncées par Laplace et largement développées par l'informatique ?
Combien de mots avait Descartes à sa disposition ?
Combien de mots disposons nous ?
Qui est de nous ou de lui apte à énoncer les bases de la pensée moderne ?
Qui est là pour réciter des anciennes informations -croyances- qui seront de toutes manières inférieures au données d'un ordinateur, et qui est là pour nous aider à construire notre pensée en nous laissant libre de notre jugement ?

Cinq minutes de rire pour un adulte, durent une éternité pour un enfant.

jeudi, octobre 11, 2007

la et maintenant

Quelques mots,
comme une bouteille à la mer,
quelques mots,
comme une déclaration,
Quelques soient les calmes et les tempètes,
Quelques soient les tornades et les vents,
je voulais juste dire que je suis la.

Cinq minutes de rire pour un adulte, durent une éternité pour un enfant.

mercredi, octobre 10, 2007

Descartes est un manichéen

Descartes est un des plus grands symboles de base qui sert aux concept sur lesquels les sciences d'aujourd'hui s'appuient.
Mais voila Descartes est un manichéen, qui refuse le doute et qui par la même a induit l'outil logique des raisonnements scientifiques dans les sophismes.
Voyons la démonstration de cette affirmation.
Quand Descartes a construit son concept d'outil mathématique extérieur construit sur des échelons unitaire, il s'est basé sur cette déclaration :
- 1° que je demande une chose impossible en voulant qu'on quitte toute sorte de préjugés ;
2° qu'en pensant les quitter on se revet d'autres préjugés qui sont plus préjudiciables ;
3° et que la méthode de douter de tout, que j'ai proposée, ne peut servir à prouver aucune vérité.-

Voici les déclarations de Descartes, la première est un sophisme typique car il prouve un fait à l'aide d'un autre qui en est indépendant. Le fait que nous ne puissions pas être totalement indépendant de notre condition humaine, n'est pas suffisant pour que nous ne cherchions pas à nous libérer de nos dogmes et de nos préjugés. La deuxième est un refus d'inventaire, or comme l'a dit Claude Bernard, le jugement est meilleur quand nous disposons du maximum d'informations du moment. Et la troisième déclaration est encore un sophisme remarquable car il déclare que puisque l'idéal est impossible à atteindre, inutile dans chercher un, et nous n'avons qu'à prendre mon modèle simplifié sans chercher à l'améliorer. Il se déclarait base de la logique de toutes chose tout en sachant que sa base était érronée. La différence entre lui et bien d'autres, c'est que lui était imparfait, il le savait et avait abandonné l'idée de s'améliorer, tandis que d'autres construisent sur cette base sous prétexte de s'améliorer sans savoir qu'elle n'est pas conçu pour ça, mais juste pour rassurer un particulier par le passé.

Cinq minutes de rire pour un adulte, durent une éternité pour un enfant.

mardi, octobre 09, 2007

Oups attention Descartes et autres sophismes modernes

-Et bien que je conçusse que la pesanteur est répandue par tout le corps qui est pesant, je lui attribuais pas néanmoins la même sorte d'étendue qui constitue la nature du corps, car cette étendue est telle qu'elle exclut toute pénétrabilité des parties ; et je pensais ...que toute cette pesanteur pouvait être contenue sous un point mathématique- Descartes
Et encore de reprendre l'idée, et encore de la développer sous les différents exemples encore enseignés comme le centre de gravité qui exprime une force en un point comme attachée avec une ficelle.
Est-ce réel ? ou ne trouvons nous pas une étrange idée pour modéliser, une idée qui ne sert qu'à valoriser l'utilisation d'une échelle extérieur pour la mesure ? Je vous laisse juge de savoir si une poussée identique sur la chair avec une feuille de papier donne la même chose qu'avec une aiguille. Une point centre de gravité, c'est ubuesque comme raisonnement. Mais Descartes avait un système à prouver contre Platon.

Cinq minutes de rire pour un adulte, durent une éternité pour un enfant.

samedi, octobre 06, 2007

De temps en temps

Quelques mercredi soirs nous pouvions voir,
en notre ville de montpellier, un homme à l'accent guttural,
vendre sa croyance en détruisant celle d'autrui.
Perché en haut d'un titre, il se voulait le digne représentant,
de tout ce qu'il s'imagine être scientifique.
Toutes objections étaient chassées à l'aide d'un rythme construit
sur quelques boutades qui arrivaient souvent à être grivoise.
Ce désespoir chassait ainsi l'argument de la bonne soeur,
l'argument de l'association du coeur, l'argument de tous expression de la vie.
Comme un badaud priant la visse, ou encore le clou, le personnage
avait construit toutes ses idées sur ce qu'il pensait être l'harmonie
d'un monde idéal ou la visse avait des échelons constant parfais.
Mais si l'un, dans l'assistance, lui faisait remarquer qu"un système, à la visse
à échelons variant, avait de bien meilleures propriétés ou qu'encore que les systèmes
à la Descartes n'étaient pas les bons outils pour représenter la réalité, l'homme sortait de son verbe, de sa plus grande intonation la vérité d'un cas particulier pour l'appliquer à la généralité.
Se croyant grand, il n'était que le grand prêtre du sophisme, se croyant salvateur, il n'est encore aujourd'hui qu'un des malheurs que peut rencontrer une vie.
La richesse d'un café philosophique se trouve dans les caractères humains, mais en semaine l'homme normal n'en garde qu'un souvenir lointain.

Cinq minutes de rire pour un adulte, durent une éternité pour un enfant.