mercredi, janvier 30, 2008

Vive la banque centrale

Petite nouvelle des Etats Unis, un détail,
un million trois cent mille foyer ont vu leur maison saisie
car ils ne pouvaient plus rembourser le crédit.
Quand une promesse étatique s'engage à vous accorder un toit,
qui est une nécessité pour un citoyen d'aujourd'hui,
il est difficile d'admettre que par convenance on vous mette dehors,
si en plus vous avez vendue votre bien immobilier une bouchée de pain,
et que son prix à tripler le temps que vous étiez logé, vous n'en aurez que plus de haine.
L'homme c'est la parole déclarait Victor Hugo, que reste-il d'humain à ceux qui gouvernent
quand l'honnête homme voit l'abri de sa famille jeté à l'argent roi.

Cinq minutes de rire pour un adulte, durent une éternité pour un enfant.

Aucun commentaire: