mardi, janvier 06, 2009

Ex au temps

Le temps ne se joue de la raison et il en dépend puisque c'est nous qui lui donnons les formes de ses variations. Le temps n'existe pas par lui-même ou pour lui-même, il dépend de notre bon vouloir, et de ce que nous en faisons. C'est vrai que quand nous acceptons d'être esclave, nous créons un outil qui nous pèse, mais un outil n'a aucun pouvoir de décision.

Souvenez vous du mécanisme de l'analyse ;
Les grandeS personnes aiment les chiffres.
Quand vous leur parlez d’un nouvel ami, elles ne vous questionnent jamais sur l’essEntiel.
Elles ne vous disent jamais :
« Quel est le son de sa voix ?
Quels sont les jeux qu’il préfère ?
Est-ce qu’il collectionne les papillons ? »
Elles vous demandent :
« Quel âge a-t-il ? Combien a-t-il de frères ? Combien pèse-t-il ?
Combien gagne son père ? »
Alors seulement elles croient le connaître.
Si vous dites aux grandes personnes :
« J’ai vu une belle maison en briques roses, avec des géraniums aux fenêtres et des colombes sur le toit… » elles ne parviennent pas à s’imaginer cette maison.
Il faut leur dire : « J’ai vu une maison de cent mille francs. »
Alors elles s’écrient : « Comme c’est joli !
y
Appliquez le sur le temps, et vous verrez apparaitre le phénomène temps qui a besoin de matière pour se manifester, et vous verrez apparaitre le phénomène temps qui change de forme selon la matière sur lequel il se reflète. Le temps étant phénomène est toujours dépendant de la matière sur laquelle il nous apparait. Sans chose, sans Dieu, sans homme, pas de temps. Quelle est la forme de telle ou telle variation ? c'est l'analyse qui y répond, quels sont les hommes qui ont le plus développé les analyses en ce domaine ?
Laplace, Lavoisier, Sadi Carnot, ils parlent de système réversible, d'hystérésys, vous voyez bien que le temps est réversible et que le futur influence le présent dans leurs écrits, ce qui est incompatible avec un temps indépendant de la matière, incompatible avec un temps qui serait partout pareil quelque soit la matière sur laquelle il nous apparait. Seul wikipedia défend encore l'idée de l'homme de Néenderthal d'il y a trois cent mille ans que le temps s'impose à Dieu comme aux hommes.

Cinq minutes de rire pour un adulte, durent une éternité pour un enfant.

Aucun commentaire: