mercredi, février 25, 2009

Darwin cause d'inculture

En des temps ou les pouvoirs se battent en brandissant l'idéologie de Darwin, l'un crit j'ai un titre de sachant donc je peux travailler cent ou deux cent heures par ans pour plusieurs salaires d'ouvriers par mois sans faire de découvertes (cf. thermodynamique qui ne peut rien découvrir car ils suivent les illusions d'Einstein en échantillonnant en oubliant Lavoisier, Laplace, Sadi Carnot qui disaient que nous ne pouvions analyser qu'un tout car les phénomènes apparaissent souvent avec les interactions. En exemple comment créer une zone tampon de plusieurs milliers de mètre cubes d'eau correspondant à une éclusée si nous échantillonnons, quand des apports ne sont que de trois mètre cube par seconde dans le système?
L'autre reproduit le droit divin et considère l'homme comme de la viande qu'il peut manipuler au nom du roi argent.
Je ne choisis aucun de ces deux égarés qui ont oublié que ce qui fait l'homme, c'est sa grandeur, c'est son sens social, c'est ce qui le sépare de son instinct bestial, c'est ce qui l'éloigne de Darwin et de sa théorie de sélectivité, c'est le fait qu'ils veuille faire des découvertes pour partager les richesses, c'est le fait qu'il considère qu'une idée donnée c'est une idée de plus.
La peur n'a jamais été quelque chose qui grandit l'ame humaine, elle sert parfois comme outil de communication avec les animaux. L'injustice fait naitre l'injustice, comme la compassion fait naitre la compassion. En d'autres mots il est parfois difficile pour certains de subir une lourde peine pour des sommes dérisoires quand on en voit d'autres dépenser sans compter en voyages et autres divers faux frais l'argent publique. Mais est-ce que trouver prétexte à l'attitude d'une bestialité évidente de certains nous donne le droit d'abandonner notre humanité ? Ne devons nous pas resté calme et serein devant l'injustice, de nous contenté de la dénoncer en refusant tous actes qui attenterai à la nature HUMAINE et par la à nous même ?

HADOPI - Le Net en France : black-out

Cinq minutes de rire pour un adulte, durent une éternité pour un enfant.

Aucun commentaire: