mercredi, mars 04, 2009

Etat de droits, un Etat de joies

Sans présent plus de passé, pas de futur. Nous ne pouvons séparer une partie de la population car nous sommes dans un tout lié. Le vrai problème est issue des techniques politiques des dernières décennies, qui ne s'est nullement occupé de développer les richesses de la France (l'homme) pour croire qu'un concept pouvait les remplacer (concept économique de toutes natures). Créer des lieux de vie, se battre contre la corruption et tous ceux qui se croient important ou pire supérieur, recréer des liens entre les gens en développant la culture et en méprisant le formatage est une solution pour recréer une société. Tout le reste n'est que croyances menant à dictatures de différents noms. En exemple évident, toutes les affirmations d'absolue concernant le savoir, que se soit politique, scientifique, ou autre n'ont apporté que destructions et régressions. Nous avons vraiment besoin de redevenir humble et de changer d'état d'esprit pour reconstruire un Etat de droits, un Etat de joies.

Cinq minutes de rire pour un adulte, durent une éternité pour un enfant.

Aucun commentaire: