samedi, mai 09, 2009

Cent causes et sans effet



Ce n'est pas parce que nous ne voyons pas un phénomène que celui-ci n'existe pas.
Présentation d'un concept d'analyse en sciences.
L'algèbre n'est pas adapté pour modéliser le monde qui nous entoure car l'observation nous montre qu'il existe la matière et les phénomènes qui apparaissent sur la matière. Dans les phénomènes qui nous apparaissent, nous pouvons observer que ceux-ci ne peuvent pas s'échantillonnées car le futur influence le présent. Cet aspect a conduit bien souvent nos découvreurs à présenter leurs propositions sous forme d'équivalences, Sadi Carnot, Bernoulli, ...
Nous pourrions imager l'utilisation de l'algèbre à vouloir observer une planète lointaine avec un microscope, observer un petit bout d'un tout qui n'a pas d'existence par lui-même, l'entrée et la sortie des systèmes physiques ou biologiques sont dans le même milieu et de toutes évidences les actions interviennent sur les deux en même temps créant des boucles de réaction rendant l'outil algébrique ubuesque pour faire de la modélisation. La technique que je propose est d'analyser les systèmes dans leurs ensembles, en se débarrassant des notions de quantité pour n'observer que la forme de leurs variations. Cette technique fait apparaitre un nombre sans dimension qui caractérise chaque enzyme, chaque forme de vanne, chaque caractère physique ou biologique identifiable.


Cinq minutes de rire pour un adulte, durent une éternité pour un enfant.

Aucun commentaire: