mardi, septembre 28, 2010

Siècle des lumières et incompatibilités avec l'Europe construit sur l'anglais

Ce poste est composé en deux parties, la première pour expliquer pourquoi l'Europe d'aujourd'hui va connaitre des millions de morts et de grandes misères, la deuxièmes pour expliquer comment est structuré le script en c++ de Gkri adapté pour windows.

Quand Pierre Simon Laplace explique que nous ne pouvons avoir de titre en sciences, il faut bien comprendre qu'il dit cela en tenant compte de l'esprit du siècle des lumières qui a fondé l'Europe et notre Nation en particulier. Cet esprit du siècle des lumières est construit sur l'idée partagée de tous les grands penseurs européens de l'époque qui avaient remarqué (Bossuet) que la base du raisonnement nous imposait d'avoir un seul sens dans un terme ! Un seul sens dans un terme, cela est impossible car de par nature les sciences sont en perpétuels changements, et en plus les termes changent de sens selon notre culture, notre perception, notre savoir et nos capacités intellectuelles. En d'autres termes, ils s'étaient aperçu que nous étions condamnés à construire toutes notre pensée sur des incohérences et que nous ne pouvions évoluer qu'en étant dans une boucle perpétuelle à la recherche du moins d'incohérences possibles. Cette base du raisonnement Européen du siècle des lumières impose un langage évolué incompatible avec la langue anglaise sur laquelle est construit l'europe d'aujourd'hui. Une europe ignorant les caractères premiers des hommes pour développer un système "social !" en dehors de l'humain, ne peut que détruire l'humanité apportant ainsi des millions de morts et de grandes misères.

 Gkri en c++ pour window est composé d'une page d'accueil comprenant le choix du type d'exercice que l'on veut créer, une page installant tous les outils necessaires nommé creer.h et trois autres page en .h, une pour chaque forme d'exercice que nous pouvons créer. Voici le cript de la page d'accueil :

#include
#include
int main(int argc, char *argv[])
{

    #include "creer.h"
  int compteur, jor1, jor2, jor3;
  int choixGkri;

  printf("Chosissez ici le type d'exercice que vous voulez creer\n\n");
  printf("1. Reconnaissances vocales ou questions audio\n");
  printf("2. Associations de textes, de video, d'images et de sons\n");
  printf("3. Selection par zone\n");
  printf("4. Quitter\n");
  printf("\nVotre choix ? ");
  scanf("%d", &choixGkri);

  printf("\n");

  switch (choixGkri)
  {
    case 1:
       //printf("Vous avez choisi le plus simple");
       #include "joris1.h"
       break;
    case 2:
       printf("Vous avez choisi le multi mode");
       break;
    case 3:
       printf("ceci est un mode expert");
       break;
    case 4:
       printf("Vous quittez");
       break;
    default:
       printf("Rien ne vient de rien");
       break;
  }

  printf("\n\n");

  return 0;
}

La première forme d'exercice se trouve dans joris1.h et pour les autres formes dans joris2.h et dans joris3.h pas encore indiqué ici car pas encore fini.

Cinq minutes de rire pour un adulte, durent une éternité pour un enfant.

Aucun commentaire: