mardi, juin 14, 2011

Le format abadie.jo s'équipe du mode graphique



Je construit en ce moment un mode graphique pour le format abadie.jo j'utilise la SDL des sons en attendant que la carte analogique "Linux Audio" soit opérationnelle. J'en suis à l'écriture du tutoriel en html d'utilisation, voici ou j'en suis :

Fonctionnement du format audio

abadie.jo

Concept du siècle des lumières

Une des grandes avancées des opérations de l'esprit du siècle des lumières a été de différencier l'ART, la FOI et les SCIENCES. Bien que ces trois fonctions se grandissent mutuellement en ayant des actions sur le même lieu, il a été reconnu qu'il n'y avait pas d'absolue en sciences contrairement aux deux autres fonctions. De cette constatation les sciences furent abordées comme un tout composées d'une multitudes d'états d'équilibres possédant chacun ses propres lois, les scientifiques étant limités à proposer des modélisations en attendant que de meilleures modélisations viennent les remplacer. De ceci encore il n'y a pas si longtemps, les enseignants en sciences du CNAM rue saint Martin commençaient toujours leurs démonstrations par la description des limites d'utilisation des lois énoncées.

logique pure

Il y a quelques mois, en voulant apporter la reconnaissance vocale au logiciel Gkri, je me suis aperçu que les formats audio étaient construit sur une analyse par l'effet. Or en restant dans les concepts du siècle des lumières, plusieurs causes peuvent avoir le même effet, et une même cause peut avoir des effets différents selon le lieu et les conditions. En d'autres mots, analyser un effet est un signe d'incohérence. C'est la raison pour laquelle j'ai entrepris de modéliser les sons en faisant varier les états d'équilibres. Chaque état d'équilibre possédant ses propres lois, chaque remontée dans un nouvel état d'équilibre va nous permettre d'obtenir des fichiers audio bien plus léger. Ainsi j'ai remonté quatre états d'équilibre et en envisage un cinquième.
La démarche du format audio abadie.jo est en droite ligne de celle du siècle des lumières et en continuation des autres applications que j'ai déjà créés. A savoir les clés USB bootables dédiés, des clés USB contenant tous les outils pour travailler soit dans telle ou telle science, soit l'astronomie … une démarche pour apprendre à apprendre et non pas apprendre à croire, un moteur de recherche système expert, un moteur qui ouvre l'esprit en proposant plusieurs thématiques pour chaque terme, un moteur de recherche en grande partie construit sur le visuel, toujours dans la même démarche pour apprendre à apprendre et non pas comme wikipedia apprendre à croire. Gkri un logiciel d'apprentissage qui permet de garder un système ouvert et une mémoire gestuelle toujours dans la même démarche pour apprendre à apprendre et non pas comme jclic qui utilise les QCM et ainsi conditionne à croire à un monde limité.

logique appliquée

Le format audio abadie.jo est composée de trois grandes classes
La première classe est celle qui est la plus pratique. Elle permet de lire, d'enregistrer, de synthétiser ses fichiers audio. Cette classe est composée de deux sous classes. La première de ces sous classe est le format 3octets par demie onde, sa destination est la synthèse vocale composée de sons cristallins construit par des boucles en langage C. La deuxième sous classe est le format 4octets par demie onde, cette sous classe est destinée à pouvoir modéliser les formats existant aujourd'hui. Le format abadie.jo a pour destinée d'être totalement indépendant des technologies audio d'aujourd'hui, dès que la carte « LINUX AUDIO » sera créée.
Un fichier audio en mono, s'écrira abadie.jo , pour un fichier stéréo le format audio abadie.jo utilise un fichier par canal. Le nombre de canaux est indiquée par le premier numéro et son emplacement par le second numéro. En exemple pour un fichier stéréo 21abadie.jo canal droit et 22abadie.jo pour le canal gauche. Les fichiers compatibles pour modélisation ou pour adaptation aux cartes PCM sont nommés joris.wav
La deuxième classe utilise un format renommé de abadie.jo pour indiqué que son contenu est en ASCII, ce nouveau nom est abadie.joa et les fichiers compatibles pour modélisation ou pour adaptation aux cartes PCM sont nommés joris.wav
Cette deuxième classe est destinée aux découvreurs, aux batisseurs des sons qui seront placés dans la base de données audio de demain.
La troisième classe s'écrit abadie.joah elle correspond à ce qui se nomme actuellement en audio du 8 bits aiff. Cette classe est une classe d'apprentissage des sons, car elle ne comporte que 128 cas d'amplitude et est facile à visualiser. Les fichiers compatibles pour modélisation ou pour adaptation aux cartes PCM sont nommés joris.aiff



Utilisation du logiciel

Le logiciel se trouve dans un répertoire nommé SDL, du nom de la bibliothèque utilisée pour la création de son aspect graphique (mode écran en opposition au terminal en ligne de commande que je recommande).
Pour le télécharger, il faut se rendre à la page internet : http://www.letime.net/legere/ ensuite de cliquer sur le lien du lanceur graphique nommé AbadieAction.
Cet acte va télécharger un paquet compressé en tar.gz, décompresser ce paquet dans votre répertoire de travail. Placer votre terminal dans le répertoire SDL qui est apparue après la décompression. Ensuite entrer dans votre terminal ./AbadieAction
Vous allez voir apparaître une fenêtre. Dans cette fenêtre plusieurs actions sont possibles, le logiciel étant encore en construction, certaines ne fonctionnent pas encore.
Nous trouvons en premier dans cette fenêtre sous mon image en fond d'écran un lien vers une page html qui donne des informations générales, c'est la page ou se trouve ce texte.
En deuxième en dessous du premier lien, nous trouvons un lien pour enregistrer les sons à l'aide d'un micro. Dans l'attente de la carte Linux Audio, j'utilise SDL pour créer un format brut 16 bits que je modélise ensuite en abadie.jo
En troisième en dessous du deuxième lien, nous trouvons un lien pour jouer les fichiers au format abadie.jo et au format 21abadie.jo+22abadie.jo, il faut que je l'améliore car actuellement il ne lit que le format wav (mono ou stereo), le fichier étant nommé joris.wav
En quatrième nous trouvons un lien en haut à droite de la fenêtre qui va transformer les fichiers 21abadie.jo et 22abadie.jo en 21abadie.joa et 22abadie.joa dans le répertoire ou se trouve le logiciel. Tout ceci sous le format stéréo 4octets par demie onde. La démarche n'étant pas d'apprendre à croire et donc de donner un outil tout fait, le classement reste dans la logique d'apprendre à apprendre et donc place en premier l'outil qui permet de visualiser chaque demie onde. Ainsi chaque ligne en ASCII est composé de deux valeurs, la première pour indiquer le pourcentage de l'amplitude, si elle est trop basse cela peut -être considéré comme un bruit de fond, et la deuxième valeur indique le pourcentage de la base de temps par rapport à la base de temps repère, et encore si cette valeur est trop basse, nous pouvons la considérer comme un parasite. En plus si nous trouvons en première valeur un pourcentage élevé et en deuxième valeur un pourcentage faible, pensez-vous vraiment qu'une membrane de haut parleur puisse effectuer une telle distance (variation d'amplitude) en si peu de temps (base de temps de la demie onde) ? En d'autres mots des octets inutiles nous n'avons qu'à transférer la base de temps dans des octets suivant.
Une fois que nous avons jouer avec les octets pour alléger le fichier il faut bien le restituer en binaire, d'ou la création du cinquième lien sous le quatrième lien qui va transformer les fichiers 21abadie.joa et 22abadie.joa en 21abadie.jo et 22abadie.jo dans le répertoire ou se trouve le logiciel.



Evolutions

Carte audio LINUX AUDIO dédiée au format abadie.jo. Une carte sans algèbre, sans échantillonnage, juste quelques composants de base reproduisant les formes d'ondes possibles.

Droits

Tout ou composante du format abadie.jo est sous licence Creative Common

Cinq minutes de rire pour un adulte, durent une éternité pour un enfant.

Aucun commentaire: