jeudi, février 19, 2015

De l'entendement dans les structures de SequenBaul

 De l'entendement dans les structures de SequenBaul, tutoriel à l'usage des DEV SequenBaul.

Les rentiers des sciences, vendent facilement l'idée de lois universelles, il faut bien comprendre qu'il en va de leurs rentes, il en va des politiques en symbiose. Les politiques placent les scientifiques, et les scientifiques en remerciement déclarent que les politiques sont des gens biens. C'est une action sociale pratiquée depuis 2000 ans qui apporte la paix et l'idée qu'un mystérieux inconnu nous protège.
L'idée est belle et probablement utile, mais pour pouvoir développer SequenBaul, nous ne pouvons pas la garder.
Prenons le cas d'une goutte d'eau, déposons la au plafond, celle-ci va rester au plafond, prenons 10 litres d'eau déposons les au plafond, nous n'obtenons pas le même effet car les lois changent selon les dimensions.

Les structures de SequenBaul se construisent en jouant sur les équilibres des différentes lois de plusieurs dimensions.
Les structures sont donc construites sur les cas possibles des lois physiques, et non pas sur des idées d'absolu de cas possible d'un système mathématique nommé algèbre que je juge inquiétant.

Les équilibres des dimensions (de leurs lois) sont observés dans de nombreux domaines. En dernière extrémité, si je devait donner une information pour manipuler les structures de SequenBaul à une personne sans entendement. Je donnerai cette information totalement fausse, mais c'est le seul moyen que j'ai d'atteindre une personne démunie. j'indiquerai qu'il n'y a que des niveaux d'équilibres, des niveaux prédéterminés. Un peu comme cette idée atomique, d'un noyau, avec telle zone pour telle quantité d'électron, puis telle zone pour telle quantité d'électrons.

Prenons un exemple concret sur les durées à 1/44100 s
si j'écris cette suite de durées le son sera puissant et cristallin :
{5, 7, 7, 6, 8, 6, 6, 7, 6, 6, 7, 6, 7, 7, 6, 6, 7, 6, 7, 6, 7, 7, 6, 6, 7, 6, 7, 6, 7, 6},

si j'écris ces suites de durées le son sera beaucoup moins puissant
    {8, 21, 7, 7, 7, 7, 7, 7, 7, 7, 7, 7, 7, 7, 7, 7, 7, 7, 7, 7, 7, 7, 7, 7, 7, 7, 7, 7, 7, 21},

    {21, 7, 6, 7, 6, 7, 6, 7, 6, 7, 6, 7, 6, 7, 6, 7, 6, 7, 6, 7, 6, 7, 6, 7, 6, 7, 6, 7, 6, 7},

    {8, 5, 6, 7, 5, 6, 7, 5, 6, 7, 5, 6, 7, 5, 6, 7, 5, 6, 7, 5, 6, 7, 5, 6, 7, 5, 6, 7, 5, 6},

La différence entre ces suites semble évidente à l’œil averti, la première suite utilise trois lois (*), chacune dans une dimensions différentes. Trois lois en harmonie, c'est plus puissant que des suites contenant quelques "contre temps"

Cinq minutes de rire pour un adulte, durent une éternité pour un enfant.

* Ces lois je les énonce régulièrement depuis quelques années, je vous laisse les retrouver. Pour ceux qui ont des problèmes de projection, il n'y a qu'à tester dans SequenBaul, peut-être les sons à l'oreille aideront à l'entendement.

Aucun commentaire: