jeudi, mars 22, 2018

Ce que papa a oublié de vous dire

Il fut un temps avant la télévision, le temps ou l'apprendre à apprendre était maître. Le temps où la Maîtresse d'école nous apprenait à associer les idées, le temps ou le langage associait notre culture, nos traditions ; un savant équilibre associant plusieurs dimensions rythmiques, gestuelles, morale de contes. Tout ceci bien avant les problèmes de robinets qui étaient une deuxième sélection.

Aujourd'hui, trop d'informations imposées par la télévision, puis par internet, imposent des description inutiles et souvent déformées. Un temple de prières et de croyances, qui abaisse l'enfant comme objet, qui abaisse l'enseignant comme manipulateur de technologies. Ou est la pédagogie ? où est la relation humaine, quand il ne reste qu'une saturation d'informations souvent déformées et non vérifiable ? Du paraître, du paraître, du Wikipédia, le vide qui trouva dans les années 60 les drogues et qui trouve aujourd'hui des jeux vidéos pour oublier tout ça. Pourquoi j'existe, certainement pas pour apprendre à croire. Quel issus ont nos enfants sans construction logique ?

Inertie, physiologie, associations et le son humain apparaît. La voix est notre reflet, quelques fronts de variation de pression de l'air suffisent, c'est dans le temps sans force, sans variation de pression que notre voix se construit. Et les fréquences ne sont qu'un cas particulier que nous savons produire de différentes manières, mais un cas très rare dans la nature. En aucun cas nous ne pouvons utiliser une fréquence pour modéliser un son, car d'autres lois bien plus importantes régissent les sons.

Apprendre à apprendre, ou apprendre à croire, l'un est encyclopédie, l'autre est dictionnaire. L'un génère des vidéos avec 10ko, l'autre fait en sorte que les bios des ordinateurs se pilotent à distance avec un fichier exécutable windows.

Ne rien dire c'est accepter que nos enfants deviennent esclaves de la technologie. N'importe qui peut écrire un exécutable windows, n'importe qui peut changer le bios d'une machine et ainsi supprimer la liberté de nos enfant soit en orientant le mode de penser, soit en détournant des informations personnelles.

Est-ce qu'un enfant au potentiel humain transformé en croyant aveugle, est encore un homme ? ou est-il devenue une bête de plus dans le troupeau ?

En d'autres mots, la bouée de nos enfants se nomme le professeur de français, n'oubliez pas que c'est un acte d'amour que de le leur rappeler.

Cinq minutes de rire pour un adulte, durent une éternité pour un enfant.

Aucun commentaire: